leral.net | S'informer en temps réel

165 cas communautaires en 7 jours : L’axe Thiès-Tivaouane dans le rouge

Avec 165 cas de transmission communautaire de la COViD-19 en 7 jours, l’axe Thiès-Tivaouane a viré au rouge. Selon Mor Sylla, secrétaire général de la coordination de Niakhène, les pouvoirs temporel et spirituel ont déjà donné l’exemple et il convient maintenant d’enclencher une dynamique communautaire, surtout en milieu rural où certaines communautés sont toujours dans le déni.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Février 2021 à 08:20 | | 0 commentaire(s)|

165 cas communautaires en 7 jours : L’axe Thiès-Tivaouane dans le rouge
C’est pourquoi le Parti Socialiste (PS), toujours attaché aux valeurs républicaines, ne saurait croiser les bras et c’est ainsi qu’il est de plain-pied dans la croisade, à Niakhène.

La résurgence des cas de COVID- 19 s’est pratiquement propagée sur l’ensemble du territoire national, notamment la région de Thiès qui conforte chaque jour sa position de deuxième région la plus infectée, après celle de Dakar.

Sur les 7 derniers jours, la région a comptabilisé 366 des 1273 cas communautaires du pays, soit les 28,75%. Et dans la région, l’axe Thiès-Tivaouane est en train de virer au rouge, avec 165 des 366 cas communautaires.
C’est fort de tout cela que le Parti Socialiste (PS) s’est lancé dans cette croisade, notamment dans le monde rural et dans la commune de Niakhène, pour préserver la santé des concitoyens.

Au nom d’Aminata Mbengue Ndiaye, secrétaire générale du parti, et Mame Bounama Sall, secrétaire général de l’Union des coordinations socialistes et de tous les responsables du département de Tivaouane, Mor Sylla, secrétaire général de la coordination, a remis ce weekend à l’autorité administrative le soutien en matériels de prévention et de sensibilisation contre la seconde vague de la pandémie de coronavirus.

Selon lui, les villageois sont en général un peu réticents par rapport à l’existence même de la maladie alors que c’est totalement faux. C’est pourquoi cette initiative de sensibilisation repose sur une ambition d’aller dans les coins et recoins de la zone pour sensibiliser les populations, d’autant plus que c’est elles-mêmes qui se déplacent chaque jour vers les différentes villes.

Son action à Niakhène pour contrer la progression ascendante est surtout orientée vers les écoles et les daara où se trouve la couche sociale constituée de vecteurs potentiels de la maladie. C’est dans ce cadre que le PS a mis à disposition un lot de 5 000 masques, 10 cartons de gels hydro alcooliques, 10 cartons madar, 100 kits de lavage des mains.

Il ajoute : « Nous sommes en guerre et elle risque d’être perdue si cette tendance se maintient. La preuve en est donnée par les lourdes pertes en vies humaines enregistrées. Mais les possibilités de relever le défi sont toujours là et elles passent forcément par le respect strict de toutes les mesures restrictives édictées par les autorités, concernant surtout les cérémonies familiales et autres moments de rassemblements qui sont de très grandes sources de propagation de la maladie ».

Pour Daouda Mbaye Sous-Préfet de Niakhène, ce matériel de prévention contre la propagation de la COVID-19 cible les élèves, les enseignants, les daara, les femmes, qui constituent le poumon de l’activité au niveau des collectivités.

Selon lui, avec cette seconde vague, le Sénégal n’a pas encore atteint le niveau des difficultés vécues dans d’autres pays, mais si nous baissons les bras, nous risquons de vivre le même calvaire. C’est important, c’est fondamental que chacun se mobilise, car si nous mobilisons nos efforts individuels, il est clair que nous arriverons à bout de cette maladie.
Avec « L’As »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos