leral.net | S'informer en temps réel

A sept mois des élections législatives, le pouvoir déroule son agenda, l'opposition se disloque


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Décembre 2016 à 10:50 | | 0 commentaire(s)|

Les élections législatives prévues le 2 juillet 2017 s'annoncent explosives. Le Président Macky Sall a démarré sa campagne en vue de ces joutes dont l'issue sera déterminante quant à son avenir à la tête de la magistrature suprême.

A travers ses tournées dites économiques, ses lancements de travaux tous azimuts, la réhabilitation des cités religieuses, le recyclage de responsables de l'ancienne opposition entre autres faits, le chef de l'Etat déroule tranquillement son agenda politique.

Avec comme premier objectif, conforter le leadership de la coalition présidentielle "Benno Bokk Yaakar" à l'Assemblée Nationale" à l'issue des législatives".

Au même moment, l'opposition, avec le renfort de certaines franges de la société civile, qui avait semblé reprendre du poil de la bête en se retrouvant autour du front pour la défense de la République, "Manko Wattu Sénégal" se disloque.

Au sortir de l'audience que le Président Macky Sall a accordé le 1er décembre dernier à une délégation qui était conduite par le duo Omar Sarr-Mamadou Diop Decroix. Depuis, de sérieux remous sont notés au sein de cette entité politique dont certains membres sont déjà partis voir ailleurs.

Source vox populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos