leral.net | S'informer en temps réel

ACTIONS SOCIALES ET CIVIQUES DU DG DE LA SENELEC A KAOLACK , PAPE DEMBA BITEYE ET LA LEGENDE DU NOUVEAU MILLIARDAIRE DE KAOLACK

CONTRIBUTION :

Les lecteurs des sites d’informations ont appris (ou ont cru) apprendre ce qui a priori pourrait être une bonne nouvelle : l’apparition d’un nouveau milliardaire dans la ville de Kaolack. Pour une cité dont sont originaires les premiers sénégalais, bon teint ayant fait fortune dans les affaires au prix d’ingéniosité et de sacrifices, à l’instar des Ndiouga Kébé, Bara Mboup, Idrissa Gueye ou Moustapha Ndiaye, quoi de plus naturel. Sauf que, à la vérité le titre faussement accrocheur a anéanti tous leurs espoirs à la fin de l’article. Au mieux il s’est agi d’une fake news, au pire d’un cas avéré de diffamation qui pourrait valoir à l’auteur de l’article (Abdoulaye Thiam) qui a courageusement utilisé un nom d’emprunt de répondre de son délit devant les tribunaux. Bref, il y a eu tromperie sur la marchandise. Mais à quelle fin ?


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Octobre 2020 à 16:54 | | 0 commentaire(s)|

ACTIONS SOCIALES ET CIVIQUES DU DG DE LA SENELEC A KAOLACK , PAPE DEMBA BITEYE ET LA LEGENDE DU NOUVEAU MILLIARDAIRE DE KAOLACK
Pour ceux qui ont raté la séquence du week-end du Directeur général de la Senelec dans sa ville natale de Kaolack, au cours du week-end du 22 au 23 octobre dernier, une piqûre de rappel. L’enfant de Kabatoky, un quartier périphérique de la capitale du Saloum, qui anime par ailleurs un mouvement politique, dénommé Kaolack sur les Rampes de l’Emergence avec Macky (KREM), s’est investi dans des actions sociales en faveur de ses concitoyens en difficulté. C’est ainsi qu'à travers le préfet du département de Kaolack, il a au nom de son mouvement, autant dire à titre personnel, remis :

- 600 kits alimentaires (sac de 50 KG de riz, bidon d’huile de 5 L) et d’hygiènes (18 moreaux de savon) à des victimes des inondations. Le tout pour une valeur marchande de moins de 25.000 FCfa. Faites le calcul.

- Une enveloppe de 3 millions pour les commerçants sinistrés du marché central de Kaolack.

Auparavant, pour l’activité qui nous concerne directement, il avait répondu favorablement à la requête de l’ODCAV de Kaolack dans le cadre du projet des ‘’ Navetanes verts ‘’. Un concept reposant sur le principe de substituer aux compétitions sportives suspendues pour cause de pandémie du Covid- 19, des activités de reboisement dans les différents quartiers de la ville. En tant que partenaire il s’est engagé à remettre un appui de cent mille francs à chaque ASC parmi les 72 que compte la circonscription territoriale.

Cette fois-ci, pas besoin de calculette, le montant s’élève à 7,2 millions destinés à l’achat de matériel de protection et aux actions de suivi de l’opération. A noter que l’intéressé qui a été le parrain de la zone 1 /A durant 4 années successives, et ‘’du Petit Génie’’, une saine émulation entre les meilleurs élèves des 11 ASC de ladite zone. A ce titre, bien avant sa nomination à la tête de Senelec, il a toujours soutenu le mouvement navétanes local. On pourrait citer la réhabilitation de l’éclairage du stade Lamine Guèye de Kaolack pour permettre l’organisation de matchs nocturnes ou l’appui conséquent dans cette période de toutes les ASC représentant la région aux phases finales des navétanes.

C’est donc, ce cadre qui fait la fierté de sa ville natale, qui est présenté sous les contours d’un distributeur de billets automatique, pour avoir voulu partagé le peu qu’il a avec ses concitoyens, dont certains sont confrontés à des difficultés de la vie. C’est ce supposé milliardaire, issu d’une famille modeste dont sa sœur payait les habits et les fournitures quand il était étudiant à l’UCAD, qui serait aujourd’hui détenteur d’une manne financière, tout simplement parce que le président de la République a placé sa confiance en lui pour diriger une société stratégique : Senelec .

En vérité, l’ascension professionnelle et politique de Pape Demba Bitèye, dérange plus d’un. Ceux dont l’entreprise de prévarication des derniers publics par des contrats léonins, a lamentablement échoué du fait de sa vigilance. Mais aussi de politiciens embusqués qui ne lui pardonnent pas de constituer un espoir à un vaste rassemblement autour des actions du président de la République, pour un Sénégal émergent. Les uns et les autres avec l’énergie du désespoir, vont user vainement de manœuvres pour freiner son élan. A leur encontre, on pourrait évoquer le fameux titre de l’écrivain américain Ernest Hemingway ‘’ Pour qui sonne le glas".



BOLI DIALLO
Vice-président ODCAV Kaolack



Cliquez-ici pour regarder plus de videos