Leral.net - S'informer en temps réel

AFFAIRE LOCAFRIQUE : Le DG Khadim BA s’est toujours investi à défendre sa famille

Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Août 2021 à 13:12 | | 0 commentaire(s)|

Lorsque les enfants d’Amadou Ba ont préféré souffrir en silence, que de trainer leur papa devant les tribunaux, ils ne savaient pas que ce dernier était pris en otage par des mercenaires, qui étaient sur le point de les déposséder d’un patrimoine familial acquis pendant plusieurs années de durs labeurs.


Khadim Ba, Directeur Général de Locafrique, l’unique d’ailleurs, était plus préoccupé par la cohésion de sa famille et sa stabilité. Mais, il était aussi hors de question pour lui, que le patrimoine familial soit spolié par cette bande de «marchands ambulants» voraces, à la recherche de profits illicites.
 
Face à cette situation aussi sensible que délicate, il fallait décider dans le sens d’aider la famille à sortir de cet imbroglio et à recoller les morceaux jetés par terre par le chef. Mais la volonté manifeste de sauver l’image de la famille qui habitait les enfants, était le facteur essentiel qu’avait perdu le chef.
 
Alors, lorsqu’un ou des intrus, s’engagent dans une tentative de prise de contrôle du patrimoine de la famille, se défendre était devenu une obligation pour tous les enfants de la famille BA, Khadim Ba, en premier.
 
Malgré tous les procès que les enfants ont gagnés devant leur père pris en otage par une bande, Khadim BA Directeur Général de Locafrique, est toujours allé dans le sens de l’apaisement. Instrumentalisé par certains parmi ses proches qui vivent de cette situation, Amadou Ba n’a jamais voulu entendre la mélodie que  lui gratifient ses enfants. Son entêtement a introduit le dossier devant les tribunaux, au grand regret de ses enfants. Car, sa famille se bat également, contre les gens qui se nourrissent de ce dossier. Et qui prie pour qu’il ne connaisse pas un épilogue.
 
Hier, à la Section recherche, Monsieur Amadou BA, Maitre Mamadou DIOP (ex greffier) et Monsieur Imencio Moreno, ont été à nouveau entendus dans le cadre d’une enquête suite à une plainte de la société LOCAFRIQUE pour les délits de faux et d’usage de faux, escroquerie et tentative d’escroquerie. Le montant est estimé à 50 milliards de francs CFA.
 
Amadou Ba qui a perdu toutes les audiences devant ses enfants jusqu’à la Cour Suprême se serait indument arrogé les fonctions de Président du Conseil d’Administration, de Directeur Général de LOCAFRIQUE et d’Administrateurs, pour ensuite organiser, sans en avoir  les prérogatives,  une Assemblée Générale et un Conseil d’Administration, dans des lieux privés. Et les enquêteurs ont voulu comprendre les fondements des procès-verbaux d’Assemblée Générale et de Conseil d’Administration, supposés factices. Ces faux documents ont permis d’effectuer des opérations bancaires et des démarches administratives.
 
L’on se demande, comment Monsieur BA et ses acolytes ont pu obtenir certaines décisions de justice qui leur sont favorables et qui leur ont  permis d’abord, de tripatouiller le registre de commerce de LOCAFRIQUE et ensuite, d’effectuer des opérations bancaires pour ensuite prendre possession des avoirs de Locafrique estimés à 50 milliards de FCFA, en 2020 aux moments des faits.
 
Il est important de rappeler que, devant la justice sénégalaise, Khadim BA actuel Directeur Général de la société plaignante LOCAFRIQUE s’est résolument engagé à défendre sa famille. Son discours tourne à chaque autour de la sauvegarder la cohésion familiale et de la protection de sa mère, de ses frères et de ses sœurs contre les comploteurs qui entrainent Amadou Ba sur le mauvais chemin. Face aux nombreuses accusations et les plaintes que Monsieur Amadou BA a déposées en justice contre ses propres enfants et son épouse, Khadim Ba a jugé nécessaire de se défendre et de ramener le chef de la famille à la raison. Mais l’entourage du père prenait toujours le dessus sur la conscience paternelle qui devrait guider son action. Mais, les complices rêvent d’être cooptés comme Administrateur de Locafrique à la SAR sous le quota d’Amadou BA. Voilà pourquoi, ceux qui soufflent dans l’oreille d’Amadou Ba ne souhaitent pas que ce dernier se réconcilie avec sa famille.  Et ils sont prêts à tout pour que cette famille vole en éclat, car leur intérêt mercantiliste se  nourrit de la division au sein de cette famille.
 
Khadim BA qui a remporté tous ses procès contre ce clan qui a pris en otage son papa, notamment les trois ordonnances de non-lieu rendues le 29 septembre 2021 par le Doyen des Juges d’Instruction feu Samba SALL, les arrêts des 10 novembre 2021 et  1er décembre 2021 par la Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Dakar et enfin, les décisions de la Cour Suprême du Sénégal à savoir, l’arrêt du 6 mai 2021 et l’ordonnance du 13 juillet 2021 rejetant définitivement toutes les demandes de Monsieur Amadou BA contre sa femme et ses 4 enfants, le Directeur de Locafrique, n’a jamais caché sa volonté de se retrouver avec son papa afin de réunir sa famille. Mais, les démons de la division n’en voulaient pas. Et le père de famille, les obéit aveuglément.
 
Malgré les faux documents, les fonds illicitement soustraits des comptes de Locafrique, Khadim BA s’est à chaque abstenu d’ester en justice son papa. C’est ce dernier qui avait engagé des actions en justice qu’il a toutes perdues jusqu’au dernier recours.  Mais la médiatisation du dossier est l’œuvre du chef de famille. Et malgré sa récente sortie dans les réseaux sociaux, les enfants ont unanimement décidé de ne pas répondre au coup reçu. Seulement, l’un des manipulateurs qui rêve de siéger à la SAR comme administrateur avec des avantages faramineux, ne cesse de jeter le père dans les média pour attiser le feu et diviser la famille afin de régner.
 
 
Toute la famille BA a regretté les actes de trop posés par Amadou Ba  contre ses enfants en allant jusqu’à  faire condamner  son fils en son absence à 12 Milliards de Francs CFA et à 2 ans de prison avec sursis dont 3 mois ferme. Et pourtant, aux mêmes moments, le fils s’est abstenu d’appliquer totalement les peines décidées par la justice par respect au papa mais aussi par souci d’éviter de commettre l’irréparable. On se demande même comment la justice peut-elle organiser un procès à l’insu du principal accusé ? Qu’a joué l’ex greffier dans cette hérésie ? Il est alors évident que le procès en appel va annuler cette condamnation.
 
Les encagoulés qui instrumentalisent Amadou Ba contre ses enfants, pour leurs propres intérêts doivent savoir raison garder et œuvrer enfin pour la réconciliation de cette famille comme l’a toujours voulu Khadim BA. Car, une contre-offensive judiciaire des enfants risque d’avoir des conséquences dramatiques aussi bien pour le papa que pour ses «conseillers.
Modou FALL/ Dakartimes
 


Titre de votre page Titre de votre page