APR : Mimi Touré « sermonne » Thérèse Diouf Faye et Marième Thiam Babou… et tend la main à Mariama Sarr


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Février 2017 à 14:06 | | 0 commentaire(s)|

 
En visite de proximité au quartier des Parcelles Assainies de Kaolack, Aminata Touré, l’envoyée spéciale du président de la République s’est prononcée de façon voilée sur la crise larvée au sein de la COJER mettant aux prises la coordonnatrice nationale Thérèse Diouf Faye et sa dissidente, Marième Thiam Babou. « Mimi » a aussi lancé un appel au maire de Kaolack, sa camarade Mariama Sarr pour resserrer les rangs pour une victoire massive de la coalition présidentielle aux élections législatives de juillet prochain. 
 
 Par allusion, Mimi Touré a fait un plaidoyer pour la non-violence et critiqué le comportement digne des gangsters de certains militants de l’APR. "Vous devenez donner envie aux autres  jeunes de s'engager en politique pour faire avancer notre pays. Rejetez le gangstérisme politique et soyez des exemples pour votre génération. La Coordination des Jeunesses Républicaines est constituée d'une majorité de jeunes pétris de qualité qui doit rejeter le gangstérisme politique qui ne fait que ternir l'image de notre parti", a déclaré l’ancien PM.
 
En visite à Kaolack sur invitation de l'Association pour l'Emergence Durable dirigée par Mamadou Lo, Aminata Touré a ainsi jeté une pierre dans le jardin de ses petites sœurs de parti, Thérèse Diouf Faye et Marième Babou, actrices principales de cette crise au sein de la COJER.
 
L’ancienne PM a ainsi « invité les jeunes de la COJER à renouveler leur engagement et abnégation politique comme en 2012 où ils furent le fer de lance du candidat Macky Sall". Selon celle qu’on appelle affectueusement Mimi « les jeunes doivent être des exemples de discipline, de courage et d'engagement afin d'inspirer le reste de leur génération et de se préparer à exercer le pouvoir dans le sens des intérêts des populations. ».
 
Rappelons que la bataille de leadership à la Convergence des jeunes de l’Apr (Cojer) se poursuit de plus belle et ce, malgré la mise en garde du Président Macky Sall. Ce samedi 11 février, la coordinatrice nationale de la Cojer a été attaquée par des nervis dans la Commune de Fimela où elle s’était rendue sur invitation du maire de la localité, Karim Sène pour sensibiliser les populations à s'inscrire massivement sur les listes électorales.
 
Après la fameuse bataille sanglante au siège de l’Apr à Dakar au mois de novembre dernier dont ont été victimes les frondeurs conduits par Mame Marème Thiam Babou, samedi, le scénario s’est reproduit à Fimela.
 
Massène DIOP