leral.net | S'informer en temps réel
7 B

Abdou Abel Thiam sur l’affaire Khalifa Sall: « Être un opposant ne signifie pas avoir un brevet d’impunité »


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Mars 2017 à 11:55 | | 0 commentaire(s)|

« Je veux dire à tous ceux qui politisent cette affaire que quand on est blanc comme neige, on n’a rien à craindre », a confié Abdou Abel Thiam, sur le dossier Khalifa Sall. Selon lui, il faut que les gens évitent de politiser l’affaire, surtout les leaders de l’opposition et les partisans de maire de Dakar.« Être un opposant ne signifie pas avoir un brevet d’impunité», fait-il remarquer.

Avant de signaler qu’ « il ne faut pas penser que tout ce qui arrive aux opposants relève du pouvoir en place. Khalifa Sall n’a pas un problème avec le pouvoir mais avec l’administration. Si on doit accuser quelqu’un de politiser cette affaire, il faut se tourner vers les gens de l’opposition ».
Ils n’ont pas de preuves que c’est un dossier politique par contre l’administration, elle,  a des preuves qui lui permettent de poursuivre le maire de Dakar, a-t-il confié. Sans se réjouir de l’emprisonnement de Khalifa Sall, il ajoute que l’arrestation et l’emprisonnement de Khalifa Sall sont consécutifs d’un dossier qui a suivi une enquête judiciaire. Et que, sur le plan humain, cette situation leur fait de la peine.

« Mais, il faut se dire que lorsqu’on a la vocation de diriger son pays, d’être un leader politique. La première des exigences c’est la probité morale. Si on n’a rien commis, on ne sera jamais victime de ce que les gens appellent la chasse aux sorcières. Je dois rappeler à mes concitoyens que le Sénégal s’enorgueillit d’être un Etat de droit. Nous avons une administration républicaine qui a fini de prouver qu’elle est impartiale et transparente. J’y inclus la justice », éclaircira le président du collège de l’ARTP et responsable APR à Matam
Le témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos