Leral.net - S'informer en temps réel

Abdou Khafor Touré : «Je ne crois pas que la présence de Me Wade puisse avoir un impact électoral »

Rédigé par leral.net le Mardi 18 Juillet 2017 à 14:15 | | 0 commentaire(s)|

Membre du comité électoral de Benno Bokk Yaakaar dans la commune de Wakhinane Nimzatt, Abdou Khafor Touré regrette la présence d’Abdoulaye Wade dans la campagne électorale des Législatives du 30 juillet prochain.
 
Il l’a fait sa- voir, hier, en marge d’un point de presse organisé pour l’évaluation de la première semaine. « C’est de dommage de voir Abdoulaye Wade dans une campagne électorale. Je ne crois pas que sa présence puisse avoir un impact électoral », a minimisé Abdou Khafor Touré.
 
Selon lui, l’ancien Président de la République est un monument, un patrimoine qui a déjà fait son œuvre pour le Sénégal et ne devrait plus être dans les champs partisans. « Les gens doivent se mobiliser pour mettre Wade hors du champ politique », a proposé l’ancien responsable libéral, devenu aujourd’hui un partisan de la mouvance présidentielle.
 
En marge de ce point de presse, Abdou Khafor Touré a salué l’es- prit d’ouverture et la démarche inclusive qui ont prévalu à l’installation du comité électoral. D’après lui, la structure regroupe toutes les forces représentatives de Wakhinane Nimzatt.
 
 « Nous avons organisé le travail, mis en place nos comités électoraux dans toutes les zones. Nous avons entamé des visites de proximité, bref, enclenché une dynamique où nous ne sentons pas l’opposition. Nous pensons que la victoire sera au bout si nous continuons sur ce rythme », se réjouit-il.
 
 Par ailleurs, Abdou Khafor Touré a été interpellé sur la violence électorale. En guise de réponse, il n’est pas allé par quatre chemins pour dire que ce fléau doit être banni sous toutes ses formes, de quelque bord qu’il puisse provenir.
 
Car, explique-t-il, « la politique ne se fait pas par les biceps, elle se fait par la tête. La politique, c’est le champ de confrontation des idées. »
 
 A noter que cette rencontre a été précédée par une séance de récital de Coran pour prier pour les personnes qui ont disparu à la suite des évènements tragiques qui se sont produits, ce samedi, au stade Demba Diop de Dakar.
 
Cette union de prières a regroupé les imams des 63 moquées de la commune de Wakhinane Nimzatt. Ces derniers ont associé dans leur prière le Sénégal afin que la paix y règne éternellement.


 
Aliou Diouf (Libération)
 


Leral Titre de votre page