leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Mbow, APR : "Nous ne sommes pas ces mauvais perdants qui ne représentent rien du tout et crient partout à la fraude »


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Août 2017 à 11:45 | | 0 commentaire(s)|

C’est la délivrance pour la majorité présidentielle, après la proclamation ce lundi, par le Conseil constitutionnel, des résultats définitifs des élections législatives du 30 juillet. Ces résultats donnent la coalition Benno Bokk Yakaar largement vainqueur avec 125 sièges sur les 165 que compte la future Assemblée.

«Ce n’est pas une surprise pour nous. Il ne pouvait en être autrement, puisque les élections se sont déroulées dans la transparence et la régularité. Les observateurs internationaux ainsi que les nationaux de bonne foi l’ont tous constaté. C’est pourquoi, nous nous réjouissons de cette décision qui a été rendue par la haute juridiction », commente Abdou Mbow, porte-parole adjoint de l’Apr.

Le vice-président de l’Assemblée nationale (sortante) estime que ceux qui ruent dans les brancards, sont juste de mauvaise foi. Pour lui, le Sénégal est une démocratie majeure qui ne peut nullement être ébranlée par les cris d’orfraie d’une «opposition en perte de vitesse ».

«Certains acteurs politique son immatures. Ils ne sont mus que par leurs intérêts individuels. Leur dessein est de nuire à l’image du Sénégal, mais c’est peine perdue. Les Sénégalais dans leur écrasante majorité, ont démontré qu’ils ont besoin d’hommes politiques majeurs, soucieux de la préservation de la stabilité nationale. Malheureusement, cette opposition n’est pas à la hauteur. Nous avons une belle victoire qui ne peut souffrir d’aucune contestation sérieuse. »

En ce qui concerne le recours déposé par Benno Bokk Yakaar pour l’annulation du vote de Touba, M. Mbow explique : «Contrairement à l’opposition, nous n’avons jamais dénoncé des fraudes. Nous n’avons pas non plus mis en cause la probité d’une quelconque autorité administrative. Mais, à Touba, il n’y a pas eu des couacs énormes.

C’est pourquoi nous avons jugé utile de déposer un recours. Maintenant que le Conseil constitutionnel a rendu son verdict, nous le respectons. Car nous avons confiance en notre justice. Nous ne sommes pas ces mauvais perdants qui ne représentent rien du tout, qui ont été sanctionnés par le peuple et crient partout à la fraude 
».

EnQuête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos