leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Ndéné Sall dément Ousmane Sonko : «il se trompe, et il sait qu’il se trompe mais… »

Le Ministre délégué chargé du Développement du réseau ferroviaire a une nouvelle fois répondu aux accusations du député Ousmane Sonko, qui avait soutenu que le coût du Train express régional (Ter) dépasse largement le coût annoncé. Abdou Ndéné Sall de préciser que c’est le premier tronçon du Ter, Dakar-Diamniadio, qui coûte 568 milliards et non pas tout le projet. Il est d’avis le parlementaire se trompe et le sait parfaitement.


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Janvier 2018 à 11:58 | | 0 commentaire(s)|

Le gouvernement et le député Ousmane Sonko ne parlent pas le même langage. Face aux accusations de l’ex-inspecteur principal des Impôts et Domaines, qui renseigne que le coût du Ter dépasse plus de 1000 milliards FCFA et non 568 milliards FCFA, le ministre délégué chargé du Développement du réseau ferroviaire a tenu à apporter des précisions. Il informe que les chiffres annoncés concernent seulement la première phase, Dakar-Diamniadio, tandis que la deuxième phase n’est pas encore en cours d’exécution.

«Le coup hors taxe, hors douane du Ter est de 568 milliards», a déclaré M. Sall, qui explique : « dans ma réponse adressée à Ousmane Sonko, j’ai confirmé que dans la première phase du Ter, Dakar-Diamniadio, le coût du projet est de 568 milliards de F CFA sur une distance de 38 Kms. Maintenant, le tronçon AIBD-Diamniadio qui est la deuxième phase, dont le coût est de 97 milliards de F CFA, n’est pas encore en cours d’exécution faute de financement. Et, ce sont les deux (2) phases qui font 665 milliards de F Cfa».

Abdou Ndéné Sall de préciser : « le financement extérieur, depuis les indépendances jusqu’à aujourd’hui, ne considère pas des taxes sur les projets. Pourquoi donc, sur ce projet spécifique, on additionne le coût de la fiscalité au coût du projet ?».

L’invité de RFM matin, d'indiquer que « l’Etat doit payer 45 milliards FCFA pour payer les indemnités des personnes déplacées qui sont au total 12 000, 10 milliards FCFA pour l'accompagnement social, notamment la construction d’un marché au niveau Thiaroye».

« Sonko, il se trompe, il sait qu’il se trompe. Mais quand tu t’es trompé et qu’on t’apporte une réponse précise, il faut savoir reconnaître son erreur et non de chambouler l’esprit des gens», a-t-il souligné. Avant d’ajouter : «Tu ne peux pas être compétent partout. Tu peux être inspecteur des Impôts mais dans le cadre des marchés, nous avons une signature, nous sommes assermentés ».

A la question de Ousmane Sonko de savoir ce qui explique cet écart de 224 milliards ce qui concerne le coût du Ter annoncé, il répond : «les coûts hors taxe, hors douanes du Ter sont de 568 milliards FCFA. Comme tous les projets, il n’y a pas un financement étranger où les contrats ne s’étendent pas en hors taxes car les pactiseurs ne participent jamais au paiement des taxes».





PressAfrik



Cliquez-ici pour regarder plus de videos