leral.net | S'informer en temps réel

Abdoulaye Baldé à Benoît Sambou et Cie: "Vous êtes trop petits pour moi, c'est votre patron Macky Sall qui m’intéresse"


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Mai 2017 à 12:08 | | 0 commentaire(s)|

Le leader de l'Union des centristes du Sénégal ( Ucs), Abdoulaye Baldé promet une raclée à la coalition Benno Bokk Yakaar à Ziguinchor lors aux élections législatives de juillet prochain. "Je voudrais faire savoir à Benoît Sambou et à ses alliés de la coalition Benno Bokk Yakaar que je ne boxe pas sur le même ring qu'eux. Ils sont inférieurs à moi. La grande affaire, c'est leur patron Macky Sall et moi. Mon adversaire, c'est bien Macky Sall et leurs égaux sont mes adjoints au maire comme Tahibou Diédhiou et Marième Diédhiou et autres petits poucets de notre parti", a raillé le maire de Ziguinchor.

Il s'exprimait lors d'une réunion d'informations qu'il a organisé, hier en compagnie de son état-major dans le quartier Boucotte et la périphérie de la Commune. "Benoît Sambou et ses camarades doivent au contraire, faire preuve de créativité. Ils ne sont pas inspirés. Et s'ils l'étaient, ils auraient pu trouver une autre formule, car c'est moi qui ai crée cette notion de "Grande offensive". C'était sous l'ère Robert Sagna que j'ai fini par faire partir de la tête de la mairie de Ziguinchor .Je crois même qu'ils doivent me payer un droit d'auteur. Mais qu'ils se le tiennent pour dit, ils seront encore laminés à Ziguinchor lors des prochaines Législatives", insiste Abdoulaye Baldé.

Pour ces joutes électorales, le patron des centristes, selon qui, aller seul aux élections peut être suicidaire, se veut clair. "Certaines personnes passent tout leur temps à dire que nous sommes dans la mouvance présidentielle, que je ne suis pas dans la coalition Manko Wattu Sénégal, d'autres affirment avec force que nous allons partir tout seuls à ces élections.

C'est parce que toutes ces personnes ont notre amour, notre affection et veulent, en vérité, aller avec nous lors de ces joutes électorales. Mais, ce qu'elles oublient et ignorent, c'est qu'il peut y avoir une troisième voie. Nous sommes en train de discuter avec tout le monde. Ce qui est sûr, c'est que nous n'irons pas seuls à ces élections législatives
", confie Abdoulaye Baldé.

L'Obserateur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos