Abdoulaye Wilane compare Khalifa Sall et Cie, à des dents pourries

Le porte-parole du Parti socialiste, Abdoulaye Wade n’y va pas du dos de la cuillère quand il parle de ses camarades du Parti socialiste qui ont pris une autre direction, différente de celle tracée de manière officielle.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Octobre 2017 à 10:57 | | 0 commentaire(s)|

 « Quand on est dans le cadre d’un compagnonnage avec des gens, lorsqu’ils ont le courage de prendre des responsabilités et de les assumer, vous ne devez pas avoir peur ni honte d’assumer les vôtres. Aujourd’hui, le parti a été contraint de constater cette situation. La vie est faite de séparation et de retrouvailles.

Ce n’est pas de gaieté de cœur mais, comme on dit en langue wolof, lorsqu’une dent est pourrie et irrécupérable, il faut s’en départir avant qu’elle ne vous emporte. En droit, lorsque vous êtes pris en plein flagrant délit, vous ne pouvez pas avoir le même le même traitement que celui qui n’est pas dans le même cas
 », a-t-il déclaré.

« Nous avons pris acte de leur auto-exclusion du PS parce que les statuts du Parti, comme la charte militante l’interdisent. Ceux-là, en toute connaissance de cause, ont pris délibérément le parti de faire ce qu’ils ont fait. Nous en prenons acte et les conséquences qui seront tirées le seront après la réunion du Bureau politique et ils en seront informés, si tant est qu’ils ont bien besoin de notification pour cela… », a ajouté le député-maire de Kaffrine.  

Les concernés seront certainement informés.



La rédaction de leral.net