Abdoulaye Wilane fusille le ministre de la Jeunesse: « les propos de Pape Gorgui Ndong sont bêtes et inutiles »


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Janvier 2018 à 10:57 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre de la Jeunesse, Pape Gorgui Ndong n’a pas échappé à la furie du porte-parole des socialistes, Abdoulaye Wilane qui faisait le point après la réunion du Secrétariat exécutif de Ps, ce jeudi. En effet, le ministre en question avait soutenu que la traque des biens mal acquis doit être élargie à tous les régimes. Ainsi, ces propos ne plaisent guère au député-maire de Kaffrine, Abdoulaye Wilane et Cie. « C’est le cas même incompréhensible, inélégant, discourtois, pour quelqu’un qui est un allié et ministre de la République de surcroît, de se laisser aller dans ces propos qui ressemble à ce qu’on lui prête » peste le porte-parole du Parti socialiste.

« Je voudrais rappeler d’abord à moi-même et ensuite à tous les militants du Parti socialiste, mais singulièrement à tous nos alliés, que nous devons nous respecter dans ce qui nous différencie. Un régime, c’est la solidarité politique et gouvernementale et elle n’est pas à sens unique », indique Abdoulaye Wilane.

Concernant la loyauté des alliances, le député-maire, pense qu’elle doit être réciproque. « Il nous est souvent signalé, partout à travers nos bases, des comportement désobligeants et inadmissibles, mais nous avons fermé les yeux. Seulement, quand ça atteint un certain niveau symbolique et que ça vient d’un niveau symbolique, le laisser passer, ce n’est pas se respecter et c’est être même déloyal vis-à-vis de celui avec lequel vous êtes, c’est-à-dire que c’est lâche et je ne suis pas un lâche », émet le porte-parole du Ps, qui profite pour demander solennellement à l’auteur de ces propos d’arrêter, s’il a du respect pour ce qu’il est, s’il en a également pour notre compagnonnage.

« Je lui demande de rétablir la vérité », dit-il, avant de conclure:"je ne pense pas que demain quelqu'un comme lui dans la coalition prendra le risque de s'essayer à ce genre de propos a la fois bêtes et inutiles".






Cheikh Makhfou Diop Leral.net