leral.net | S'informer en temps réel

Abdourakhmane Dabo (Reve): "Pour la présidentielle, je demande au Président Sall de fixer la caution à 500 millions"

Pour éviter la pléthore de candidats fantaisistes à la présidentielle de 2019, le leader du Rassemblement pour l'éthique et les valeurs émergentes (Reve), Abdourakhmane Dabo demande au Président Macky Sall de fixer la caution à 500 millions Fcfa. Dans cet entretien accordé à "L'As", il se défend d'avoir été financé lors des dernières législatives, critique sévèrement "le régime incompétent" et tacle les personnes du troisième âge autour du Président.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Octobre 2017 à 12:55 | | 0 commentaire(s)|

Abdourakhmane Dabo (Reve): "Pour la présidentielle, je demande au Président Sall de fixer la caution à 500 millions"
"Je n'ai pas été financé par le régime lors des élections législatives pour présenter une liste. Beaucoup de partis ont été financés par le régime de Macky Sall ce qui nous a valu une pléthore de listes : 47. C'est trop pour un petit pays comme le Sénégal. Il y avait aussi beaucoup de coalitions en lice. Je ne peux pas combattre après avoir fait le tour du Sénégal pour battre campagne et qu'on me dise que tu n'as pas un seul député. C'est grave. Je ne comprends pas ce mode de scrutin.

Malgré tout ce que j'ai fait à Tamba, rien. Ce que j'ai eu à faire dans cette localité, aucun homme politique ne l'a fait. J'ai beaucoup investi. S'il y a un responsable politique que je respecte à Tambacounda, c'est Souty Touré.

Il a tout donné et finalement, il n'a plus rien. Le régime a distribué des sacs de riz et 20.000 Fcfa aux militants et les populations qui sont affamées, ne peuvent pas voir les investissements par exemple dans les hôpitaux. La région de Tambacounda est dans la pauvreté. Il y a un manque d'infrastructures et le chômage des jeunes".

"On a vu ce que le régime de Macky Sall a osé faire pendant les élections législatives, en finançant des listes. Le vin est tiré et il faut le boire. Maintenant, je demande au régime de fixer la caution pour la présidentielle de 2019 à 500 millions Fcfa. Je suis prêt à déposer 500 millions Fcfa pour être candidat.

C'est la seule manière de remettre de l'ordre dans le champ politique. Je pense que si on fixe la caution à 500 millions Fcfa, le régime ne pourra pas financer des listes comme lors des législatives. Mais, il faut que cela soit de l'argent licite. Il faut assainir le champ politique. Maintenant, si les leaders de l'opposition n'ont pas 500 millions Fcfa, ils n'ont qu'à se ranger derrière moi, parce que je vais déposer ma caution
".