leral.net | S'informer en temps réel

Accidents de la circulation : L’UE et le Sénégal s’unissent pour des comportements plus responsables

Un projet «Transport Sénégal» a été mis sur pied. Fruit de la coopération entre l’Union européenne et le Sénégal, il vise à sensibiliser les usagers de la route à d’adopter un comportement plus responsable.


Rédigé par leral.net le Dimanche 5 Septembre 2021 à 10:59 | | 1 commentaire(s)|

Accidents de la circulation : L’UE et le Sénégal s’unissent pour des comportements plus responsables
Le bilan des accidents de la circulation au Sénégal est alarmant et les morts se comptent par centaines chaque année. Aujourd’hui, le constat est qu’un certain nombre de campagnes et d’actions sont mises en oeuvre, qui donnent des résultats intéressants mais ponctuels.

C’est pourquoi, le projet «Transport Sénégal» a été mis sur pied. Fruit de la coopération entre l’Union européenne et le Sénégal, il vise à sensibiliser les usagers de la route à d’adopter un comportement plus responsable.

Le projet vise à apporter des solutions à l’insécurité routière, à la surcharge à l’essieu, à la pollution de l’air due au trafic et à la prise en compte des aspects genre et emploi dans le domaine des transports terrestres.

L'objectif est de contribuer au changement de comportements des usagers de la route et de la population sénégalaise. Dans le secteur de la sécurité routière, les deux principaux objectifs sont le changement de comportement des usagers de la route et le renforcement des connaissances du code de la route.

Pour ce qui est de la charge à l’essieu, le principal objectif est d’appuyer l’État sénégalais en mettant en oeuvre une action de plaidoyer auprès du grand public pour l'application du Règlement 14 de l'UEMOA.

Pour le secteur de l’environnement et plus particulièrement celui de la pollution de l’air, la campagne de communication poursuit essentiellement un objectif de sensibilisation. Il s’agit avant tout d’appuyer la prise de conscience des dangers et des conséquences de la pollution, essentiellement dans les villes.

Le principal axe de communication est d'«informer et prévenir» les populations sur les risques encourus. Concernant le secteur du genre, deux objectifs ont été retenus : appuyer le changement de comportement vis à vis des femmes, des filles et des personnes handicapées et modifier la perception envers ces groupes vulnérables ainsi qu'en matière d'accès à l'emploi dans le secteur des transports.

Au bout du compte, il est attendu un changement de comportement des usagers de la route incluant les conducteurs privés et professionnels face à l'insécurité routière, la diminution voire l’éradication de la surcharge à l’essieu, la baisse de la pollution de l’air due au transport terrestre et la prise en compte des aspects genre et emploi dans le secteur des transports terrestres.
Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page