leral.net | S'informer en temps réel

Accompagnement des migrants de retour dans leurs foyers d’origine : L’Ard et l’Oim tendent la perche de la reconversion

Au moins 29 projets ont fait l’objet de financement de la part de l’Agence régionale de développement (ARD), dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui aux initiatives de co-développement économique local, de concert avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de la Direction du développement et de la coopération suisse, selon les organisateurs. La cérémonie officielle de remise des chèques a eu lieu au siège de l’ARD à Sédhiou. Les bénéficiaires rassurent quant à une bonne utilisation de leur subvention.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Mai 2022 à 10:25 | | 0 commentaire(s)|

Si l’on en croit le directeur de l’Agence régionale de développement de Sédhiou Nfally Badji, ce financement des migrants de retour à leur foyer d’origine ou des jeunes jusque-là tentés par la migration irrégulière, vise à les fixer dans leur terroir par la création de sources de revenus : « cela entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui aux initiatives de co-développement économique local dans la région de Sédhiou. Nous sommes dans la deuxième phase d’accompagnement des jeunes en leur octroyant des financements également d’engager les collectivités territoriales à mobiliser la diaspora».

Et Nfally Badji d’ajouter : « la sélection a été très rigoureuse et des projets individuels de femmes ne sont pas nombreux, mais force est de reconnaitre que des groupements de femmes y sont bien représentés. Le montant global s’élève à cent mille francs suisses mais le financement donné aux porteurs de projets, s’élève à vingt-cinq millions et ils sont au nombre de 29 ».

De son côté, la présidente du Conseil départemental de Sédhiou et présidente du Conseil d’administration de l’ARD de Sédhiou, exhorte les jeunes à rester et réussir chez eux. Dr. Annette Seck Ndiaye dira ainsi que «l’accompagnement des migrants de retour est aujourd’hui bien organisé. Beaucoup de jeunes ont compris qu’ils peuvent à présent rester et réussir chez eux, grâce aux différentes initiatives d’appui et faire bénéficier son pays des retombées de son projet ».

Mme Souané Mami Siré Biaye, une des bénéficiaires de ce financement, entrevoit déjà des chances de succès : « je fais de l’agriculture et du maraîchage en particulier. Ce financement va me permettre de renforcer mon exploitation. Et je demande à toutes les femmes de faire quelque chose car on peut réussir chez soi ».

Ce projet a vu le jour grâce au partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), avec l’accompagnement financier de la direction du développement et de la coopération suisse, indique l’ARD de Sédhiou.






Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page