leral.net | S'informer en temps réel

Accueil spectaculaire à Mbacké: Bougane Guèye Dany en terrain conquis, draine des foules

Leader du mouvement « Gueum Sa Bopp », Bougane Guèye Dany a été accueilli à Mbacké par une foule immense. Son ambition pour la présidentielle de 2024, n’a pas fini de se faire connaître sur l’étendue du territoire. « Gueum Sa Bopp » commence à être une vraie réalité. Face aux multiples obstacles, le jeune leader, Bougane Guéye Dany a fait vibrer à travers sa mega conférence, ce week-end, le boulevard Ndoyenne de Mbacké.


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Juillet 2021 à 18:59 | | 0 commentaire(s)|

En perspective des prochaines échéances électorales, il faudra désormais, compter avec Mouvement ‘’Gueum Sa Bopp’’, dont le leader poursuit le maillage au plan national. Bougane Guéye Dany avait donné rendez-vous à ses partisans au Boulevard Ndoyenne de Mbacké, pour une conférence publique. Ledit lieu de convergence des militants a refusé du monde.

Prenant la parole, Bougane Guèye n’a pas manqué de dire : « J’ai eu la chair de poule quand j’aperçois nos mamans en face de moi et ces jeunes engagés. Je sais qu’ils ont de l’espoir en moi ». Ainsi, il rapporte la question d’un vieux sage : « Bougane, pourquoi tu refuses ta zone de confort pour te heurter à toutes ces difficultés ?». « J’ai juste eu comme réponse, que c’est à cause de ma sensibilité face à cette population ».

Dopé par cette très forte mobilisation, le candidat à la présidentielle de 2024, a tiré à bout portant sur le Chef de l’Etat. « Nous sommes en face de la 3e vague de la Covid-19. Mais, le Président Macky Sall est incapable de nous trouver des vaccins. Les Sénégalais ont la capacité de produire des vaccins et, l’incapacité du Président Macky Sall, les en empêche », dénonce-t-il.

« J’avertis le Président Macky Sall et son gouvernement, que je ne reculerais pas face à cette oppression qu’ils essayent de m’infliger. Je n’ai pas peur de perdre tous mes biens pour le Sénégal », relève-t-il. Quid du départ de Macky Sall du pouvoir, le Pdg de D-Médias est d’avis que c’est une demande sociale. « À voir ce beau monde, on sait que le Sénégal a besoin d’un changement. En wolof, on dit, ‘’boroom Ndèye bou liguey, bou naré fandé, dibi lay réré’’ », narre-t-il.

Le leader de « Gueum Sa Bopp » a terminé cette rencontre avec les journalistes de la localité, pour des questions-réponses sur plusieurs sujets d’actualité.


Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page