leral.net | S'informer en temps réel

Actes de barbarie et pratiques occultes dans les "navétanes": Un homme arrache les testicules d'un cheval vivant

Pour remporter un match ou une coupe, les pratiquants du mouvement "navétanes" sont capables de tout, en particulier des monstruosités les plus extrêmes que l'on puisse imaginer. Ce, à des fins occultes. Pour donner une idée de la cruauté sans nom à laquelle peuvent se livrer des acteurs de ce mouvement, vendredi dernier, un homme, accompagné de complices, a arraché les testicules d'un cheval à Grand-Yoff, plus précisément au terrain Gal-gui. Au même moment à Diamaguène, dans le département de Pikine, le cadavre d'un chien a été retrouvé au quartier Diachsao, avec une liste contenant les noms de joueurs d'une équipe de la zone.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Décembre 2017 à 13:37 | | 0 commentaire(s)|

Actes de barbarie et pratiques occultes dans les "navétanes": Un homme arrache les testicules d'un cheval vivant
Le mouvement navétane rime avec pratiques occultes, c'est-à-dire les fameux "Khondioms". Durant ces activités essentiellement sportives de vacances, censées se dérouler durant l'hivernage mais qui ont pris tendance à se poursuivre désormais jusqu'au mois de février, les matchs se jouent sou haute tension, se soldant même souvent, par mort d'hommes. A part les violences physiques qui caractérisent le mouvement, celui-ci recèle une autre face cruelle, celle des pratiques mystiques ou occultes.

C'est dans ce cadre que vendredi dernier, un cheval a vécu une fin tragique et particulièrement cruelle, à cause d'un match qui n'est même pas encore joué. La partie devant opposer l'Asc Gal Gui à l'Asc Grand-Yoff, toutes deux évoluant dans la même commune. Cet acte ignoble s'est passé entre 22 heures à 23 heures, à un moment où un plat calme régnait au terrain de Gal Gui. Un groupe d'hommes a escaladé le mur d'enceinte du terrain, ce qui a eu le don de réveiller les soupçons des riverains. Lesquels pensaient plus à un vol qu'à un acte de cruauté devant être commis sur un animal.

Les individus ont donc été chassés du lieu mais, hélas, l'un d'eux a échappé à la vigilance des poursuivants. S'étant retrouvé seul, il a attrapé un cheval qui se trouvait dans l'enceinte du terrain et lui a arraché les testicules. Les gémissements de douleur du cheval à l'agonie ont ameuté le voisinage qui s'est précipité au secours de la bête. Poursuivi par la meute, le bourreau a réussi à s'échapper. Cependant, il a été formellement reconnu par les jeunes qui étaient à ses trousses.

Après avoir saisi la police, le président de l'Asc Gal-Gui, Lass Badiane, s'est désolé de ces pratiques monstrueuses dans le mouvement navétane. "L'auteur a été identifié comme faisant partie de l'Asc Grand Yoff qui doit en découdre avec l'Asc Galgui de Khar Yallah pour le dernier match de poule, en vue des qualifications pour les quarts de finale navétanes 2017 qui se joueront mardi prochain au terrain de l' Ecole Police. On est en train de vivre une crise métaphysique et une perte des valeurs. C'est un geste ignoble, assassin et lâche", soutient avec véhémence, M. Badiane.

Selon Lass Badiane, l'Asc Grand Yoff est connue pour ses actes de violences physiques ainsi que ses pratiques mystiques durant cette période de navétanes. "Pour gagner un match, cette Asc est capable de tout. Le cheval appartenait à Mame Kor Diouf qui est parallèlement, arbitre au CNG de lutte lors des galas de lutte simple et avec frappe. La bête a finalement rendu l’âme d'après mes informations", informe-t-il.

Par ailleurs, un autre cas semblable s'est passé dans la banlieue précisément à Diamaguène. Un chien a été retrouvé mort au quartier Diacksao et sur les côtes de l'animal, une liste des joueurs de l'équipe de l'Asc Diamaguène a été trouvée. Les noms des joueurs sont écrits en couleur rouge. Pour ce cas précis, on accuse l'Asc Diacksao 1 de la zon 9 de Diamaguène d'etre l'auteur de cet acte. Les deux équipes doivent se frotter en vue des demi-finales de leur zone. Les navétanes, la barbarie à l'état pur!
 










Hebergeur d'image