leral.net | S'informer en temps réel

Adama Barrow: "Je n’exclus pas des poursuites judiciaires contre l’ancien Président Yahya Jammeh..."


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Décembre 2021 à 11:27 | | 0 commentaire(s)|

Dans le jargon de la diplomatie, on parlerait de «diplomatie du bon voisinage». Emedia aussi, après «Ici» vous fait découvrir «Ailleurs». Et c’est la Gambie qui est à l’honneur. En effet, ledit Groupe qui a pu décrocher une interview exclusive avec le Président sortant, Adama Barrow, nous en donne quelques extraits croustillants dans "Bés bi".

«En 5 ans de gouvernance, j’ai fait mieux que Yahya Jammeh et Dawda Jawara. Mon bilan est largement positif dans tous les domaines, notamment dans le domaine des infrastructures, l’éducation, la santé et l’électricité», a-t-il dit. Avant d’ajouter : «J’ai combattu la corruption.»

Une réponse à la pique de son principal challenger Oussainou Darboe, qui critique sa gestion du pays. Sur le Rapport de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations de Gambie, le gouvernement dispose de 6 mois pour donner suite au rapport. «Je n’exclus pas des poursuites judiciaires contre l’ancien Président Yahya Jammeh mais c’est à la justice de faire la lumière sur les exactions commises. Mais il ne faut pas oublier que la vérité est aussi importante que la réconciliation nationale», a souligné M. Barrow.

Par ailleurs, soulignent nos confrères de "Bés bi", s’il est pour la limitation des mandats présidentiels, il dit être contre les coups d’Etat militaires. Sur les relations entre nos deux pays, Il assure : «Entre le Sénégal et la Gambie, c’est comme "mbourou ak soukeur". Je n’ai pas dit "mbourou ak soow"».

Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop sont les deux interviewers du Président sortant, qui connaît de réputation ces journalistes de renom, très appréciés du reste en Gambie. L’entretien avec Barrow suit celui réalisé récemment avec le Secrétaire d’Etat américain, Anthony Blinken en tournée en Afrique et à l’étape de Dakar. Le chef de la diplomatie américaine a salué la qualité des échanges avec les deux influents journalistes du Groupe E-Media.

La particularité de ce scrutin, est qu’il est le premier depuis la chute de Yahya Jammeh qui s’est exilé en Guinée équatoriale sous la pression de la Cedeao. Barrow va faire face à son ancien ami Ousainou Darboen qui a décidé de l’affronter après ce qu’on appellerait au Sénégal, son wax waxeet. Parce que le successeur de Jammeh s’était engagé à faire un mandat de trois ans. Il y a aussi Mammah Kandeh du Congrès démocratique de la Gambie, Halifa Sallah, de l’Organisation démocratique du peuple pour l’indépendance et le socialisme, Abdoulie Ebrima Jammeh, du parti de l’Unité nationale et Essa Mbaye Faal, candidat indépendant.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page