leral.net | S'informer en temps réel

Adji Mergane Kanouté, député : «Au Sénégal, la femme se sent mieux valorisée avec le Président Macky Sall»

Dans un entretien qu’elle a accordé au quotidien «La Cloche», la parlementaire, Adji Mergane Kanouté est longuement revenue sur la Journée internationale de la Femme. A en croire la présidente du Parti l’Union pour le développement du Sénégal authentique (Uds/A), la femme sénégalaise se sent mieux valorisée depuis l’arrivée du Président Macky Sall au pouvoir.


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Mars 2018 à 19:49 | | 0 commentaire(s)|

Adji Mergane Kanouté, député : «Au Sénégal, la femme se sent mieux valorisée avec le Président Macky Sall»
La signification du 8 mars 18
Dans un entretien qu’elle a accordé au quotidien « La Cloche » dans sa parution du jour, la député Adji Mergane Kanouté est largement revenu sur la condition de la femme au Sénégal, soulignant qu’elle se sent mieux valorisée avec l’arrivée du président Macky Sall.
 
Les femmes mieux valorisées
 
«Les femmes se sentent mieux valorisées avec le Président Macky Sall même si Me Abdoulaye Wade aussi,est méritant. Il me plait de rappeler que les femmes militaires, c'est sur l'initiative du Premier ministre Macky Sall. Nous avons eu avec le président de la République, Macky Sall, la première femme directrice de la Sûreté urbaine, en l’occurrence Anna Semou Faye.

Avec Macky, nous avons eu la loi sur la nationalité, permettant à la femme de pouvoir transmettre sa nationalité à son époux et à son enfant. Avec Macky Sall, l'accès des femmes à la terre est devenu une réalité. Avec Macky Sall, nous sommes aujourd’hui 69 femmes à l’Assemblée nationale. Sous Macky Sall, la césarienne est devenue gratuite, le panier de la ménagère est allégé grâce au maintien du prix des denrées de première nécessité... Je peux en citer encore et encore. Le 08 Mars est une date significative pour nous femmes. Il représente un symbole de lutte, d'engagement et de détermination. C’est une journée d'évaluation des acquis, une journée de consolidations des acquis et également une journée de réflexions pour des perspectives nouvelles».
 
La parité

«La loi sur la parité est un acquis majeur pour nous, femmes. C’est une loi révolutionnaire dont Me Abdoulaye Wade est le théoricien et Macky Sall, le praticien. Nous nous glorifions de cette loi auprès de nos sœurs d'autres pays, car c'est une avancée de haute portée qui fait honneur à la femme. Toutefois il y a encore des impairs dans l'effectivité de la loi sur la parité. Nous avons à l’Assemblée national un bureau non paritaire ; nous avons aussi des commissions techniques où la parité est loin d'être respectée. Sur les 11 commissions, deux seulement sont pilotées par des femmes.

Au niveau des départements à nombre impair, nous constatons avec beaucoup de désolation que titulaire est généralement. un homme et la femme suppléante. Dans de pareils cas, il est impossible d'atteindre la parité absolue dans les instances électives et semi électives. La loi sur la parité a été une vraie révolution.  Me Abdoulaye Wade en est le théoricien et Macky, le praticien. Nous nous glorifions de cette loi auprès de nos sœurs d'autres pays. Cette loi a été une grande avancée, un acquis de haute portée. Toutefois la loi sur la parité présente quelques limites dans son application ».
 
 
Conseils aux hommes à l’endroit de leurs femmes
 « Je voudrais conseillers à mes frères, plus de compréhension à l'endroit des épouses, mères, sœurs et filles qui évoluent dans le domaine de la politique. C'est extrêmement difficile d'allier vie familiale et politique. Dans des cas pareils, il faut un soutien total des hommes. En chaque femme, somnole un potentiel extraordinaire et il revient à l'homme de valoriser la femme et de la pousser à l'estime de soi, pour son épanouissement. Pour vivre heureux, un homme a besoin d'une femme épanouie à ses côtés car la femme est le pilier du développement, la clé de l'émergence ».

 Une présidente au Sénégal, c’est possible

« Une présidente de la République au Sénégal, c'est bien possible et j'y crois fermement. L’avenir, c'est la femme. Les femmes constituent plus de la moitié de la population Sénégalaise. Si nous restons solidaires, nous pourrions faire bouger les lignes et diriger le pays ».
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos