leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Septembre 2021 à 15:57 | | 0 commentaire(s)|

Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy condamné à un an de prison ferme
Nicolas Sarkozy est enfin fixé sur son sort, ce jeudi. Le tribunal correctionnel de Paris l’a déclaré coupable de financement illégal de sa campagne de 2012 dans le cadre de l’affaire Bygmalion. Selon des informations de l’AFP, reprises par Emedia, le parquet avait requis contre lui après cinq semaines d’audience en mai et juin : un an de prison, dont six mois avec sursis. Ce dernier n’était pas présent au tribunal pour entendre le verdict.

Ce jugement, selon la même source, vient s’ajouter à une précédente condamnation, prononcée en mars dernier : trois ans de prison dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence, dans l’affaire dite « des écoutes ». Il était ainsi devenu le premier ancien président de la Ve République à être condamné à de la prison ferme. Dans ce dossier, l’ancien locataire de l’Elysée a fait appel.

Des faits d’une "gravité sans précédent"

La présidente du tribunal correctionnel, Caroline Viguier, a fait valoir que "la fraude au regard de son montant et de la qualité des auteurs est d’une gravité sans précédent". Elle a ajouté que le mis en cause "a poursuivi la réalisation des meetings, permis des prestations nouvelles, engagé des dépenses et volontairement omis, en qualité de candidat, d’exercer un contrôle sur les dépenses". Selon elle, le montant du dépassement [du compte de campagne] est de 16 247 509 euros, d’après le Tribunal, considérant que "le plafond a été dépassé à compter du 18e meeting, soit celui du 31 mars 2012 [meeting de la porte de Versailles, à Paris]. A partir de cette date, chaque meeting représentait une infraction".

Les cadres de l’UMP condamnés pour escroquerie

Guillaume Lambert, le directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy, Philippe Briand et Philippe Blanchetier, membres de l’association de financement de la campagne, Pierre Godet et Marc Leblanc, les experts-comptables du parti, ont tous été reconnus coupable d’escroquerie.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page