leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Gadio: le dossier s'emballe après les accusations de trafic d'armes, audience décisive ce 23 octobre

Selon nos informations, les juges du tribunal du district Sud de Manhattan ont programmé une audience décisive pour le 23 octobre prochain dans l’affaire Patrick Ho, du nom de l’ancien coaccusé de Cheikh Tidiane Gadio.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Octobre 2018 à 10:29 | | 0 commentaire(s)|

L’affaire Patrick Ho s’emballe. Après les nouvelles révélations des procureurs, une nouvelle audience a été programmée par les juges du tribunal du district Sud de Manhattan qui avaient une fois de plus rejeté sa demande libération sous caution. Lors de cette audience prévue ce 2 octobre, les juges décideront s’ils acceptent ou non que les nouveaux éléments relatifs à un trafic d’armes soient versés dans le dossier lors du procès prévu le 5 novembre, sauf report.

Pour rappel, lors de la dernière audience, les procureurs américains avaient communiqué aux juges un document explosif de 32 pages dans lequel ils justifient leur opposition à la demande de Ho. Au-delà même des faits de corruption, ces derniers révélaient que le mis en cause a entretenu, via un intermédiaire dont le nom n’a pas été communiqué, un trafic d’armes qui a bénéficié, en 2015, au Qatar, à la Lybie et au Sud Soudan.

Le même rapport attestait que Patrick Ho avait promis d’appuyer une requête d’Idris Déby pour une assistance militaire chinoise au Tchad dans le cadre de la lutte contre Boko Haram à la suite d’un pacte de corruption. Plusieurs mails, versés dans le dossier, appuient ces accusations d’une extrême gravité. Dans l’un des courriels en date d’avril 2015, Ho proposait ainsi à l’intermédiaire, d’arranger une vente d’armes pour le Qatar.

Selon toujours les procureurs américains, Cheikh Tidiane Gadio qui a accepté de témoigner contre Ho après un accord, leur a révélé que ce dernier lui a affirmé que « CEFC peut trouver des armes et des équipements militaires au Tchad en échanges de contrats pétroliers ».






Libération
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos