leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Ngaka Blindé: Me Aboubacry Barro dénonce la "carence du parquet" et espère la libération de ses clients


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Septembre 2018 à 14:19 | | 0 commentaire(s)|

Le procès du rappeur Baba Ndiaye alias "Ngaka Blindé" et de Khadim Thiam, poursuivis pour détention de faux billets de banque a été renvoyé au 18 septembre prochain, à la demande du Procureur général. Ce dernier, a soulevé une exception d’incompétence de la Chambre criminelle et, a sollicité le renvoi devant un tribunal correctionnel.

Me Aboubacry Barro, l’un des avocats de la défense se dit optimiste du sort qui sera réservé à ses clients. Cependant, il invite la Cour à tirer "toutes les conséquences de la carence du parquet" dans cette affaire.

"L’affaire a été enrôlée en fin juillet. La nouvelle loi communautaire du 13 février 2018, dont fait état le procureur a été publiée au Journal Officiel de la République du Sénégal au mois de mai. Cela veut dire que le procureur avait largement le temps de retirer le dossier des mains des greffiers de la chambre criminelle et de le transmettre au greffier du tribunal de grande instance. C’est une carence du parquet ! Pourquoi, il ne l’a pas fait ? », s'interroge Me Barro. Il estime que la Chambre  doit en tirer toutes les conséquences".

"Raison pour laquelle que nous avons dit que la chambre est belle et bien compétente. Mais, le juge a fixé le délibéré sur l’exception, le 18 septembre prochain. Elle aura le temps de revisiter la loi pour voir si, elle est compétente ou pas. Et, je suis optimiste qu’elle jugera l’affaire. D’autant plus que les faits de faux monnayage qui sont reprochés à nos clients ne sont pas constants. Ils l’ont toujours nié", a-t-il ajouté

Kady FATY Leral



Cliquez-ici pour regarder plus de videos