leral.net | S'informer en temps réel

Affaire du rappeur "Ngaaka Blindé" : Un étudiant de la Faseg est le cerveau de la bande


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Décembre 2017 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le rappeur "Ngaka Blindé" de son vrai nom Baba Ndiaye n’est pas le seul à être arrêté par la police des Parcelles Assainies, en possession d'une somme de 5 millions F Cfa en faux billets. Cinq personnes ont été interpellées hier. Parmi elles, il y a un certain Kh. Thiam, étudiant en Master 1 à la Faculté des Sciences économiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

D’après « Les Echos », l’étudiant qui dispose de tout un arsenal de faussaire chez lui, serait à l’origine de la fabrication des faux billets saisis. D’ailleurs, lors d’une perquisition effectuée chez lui, la police y a découvert un arsenal destiné à la confection de ces faux billets de banque et une somme de 630.000 en faux bollets. A l’arrivée des policiers, l’étudiant en question était allé faire son cours à l’Ucad. Il a fallu l’implication de son oncle pour l’appréhender et le conduire au Commissariat de police. Tous les mis en cause en garde-à-vue, devraient être déférés au parquet aujourd’hui pour détention et mise en circulation de faux signes monétaires ayant cours légal.

Selon l’article 119 du Code Pénal, quiconque aura contrefait, falsifié ou altéré des signes monétaires ayant cours légal sur le territoire national ou à l’étranger, sera puni des travaux forcés à perpétuité et d’une amende décuplée de la valeur desdits signes et au moins égale à 20 millions de francs Cfa. Le coupable bénéficie de circonstances atténuantes, la peine ne pourra être inférieure à cinq ans de travaux forcés et à 1 million de francs d’amende, poursuit l’article 119 du Code pénal.




Leral.net