leral.net | S'informer en temps réel

Affaires Colonel Diadji Bâ, Aïda Ndiongue et Abdoulaye Baldé : la Crei se réveille de son long coma …

L’affaire du Colonel Diadji Bâ mis en demeure pour justifier la licéité de l’argent volé dans son domicile, Abdoulaye et Aida Ndiongue attendus prochainement à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), démontrent à suffisance, selon EnQuête, que l’amphibie de cette Cour d’exception n’est que passagère.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Décembre 2016 à 09:42 | | 0 commentaire(s)|

En effet, s’agissant du vol de près d’un demi-milliard de francs chez le Colonel Diadji Bâ, en 2013, nos confrères renseignent qu’après bouclage de l’enquête préliminaire, de forts soupçons d’enrichissement illicite sont dégagés. En vue de ce patrimoine et de son train de vie dispendieux. Raison pour laquelle, une mise en demeure sur demande du parquet spécial, lui a été servie pour prouver l’origine licite de ce patrimoine.

Quant à Aïda Ndiongue, finalement condamnée à une peine de prison ferme de un an par la Cour Suprême et la confiscation de tous ses biens, ses avocats ont promis d’attaquer cette décision par un rabat d’arrêt.

En attendant que l’ancienne maire des hlm soit tirée sur son sort, voilà que le dossier Abdoulaye Baldé refait surface à la Crei. A bien des égards, l’affaire Baldé ressemble à celle de Aïda Ndiongue après les nombreuses prorogations de l’instruction.

Pour toutes ces affaires, nos confrères croient savoir que la Crei n’est pas mort. Et qu’elle a de beaux restes pour traquer les supposés délinquants financiers.

Actusen.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos