leral.net | S'informer en temps réel

Agression de Amara Traoré dimanche dernier : La Linguère traque la "meute des haineux vindicatifs"

L'Association sportive, culturelle et économique (Asce) "La Linguère" ne compte pas laisser impunie l'agression contre Amara Traoré, dimanche dernier. L'Asce compte utiliser toutes les voies de recours à sa disposition, pour dénoncer les attaques subies par son président.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Avril 2019 à 11:50 | | 0 commentaire(s)|

La fin du match comptant pour la 21e journée entre la Linguère de Saint-Louis et l'As Douanes (0-1) était mouvementée. Des supporters de la Linguère, non content de voir leur équipe perdre à domicile et se rapprocher davantage de la relégation, s'en sont pris au président Amara Traoré.

Hué et insulté, l'ancien sélectionneur national s'est défendu comme il peut pour sortir du guet-apens. Cette affaire a été évoquée, deux jours après, lors de la réunion du club, mardi. L'Asce a qualifié ce qui s'est passé, de "faits extrêmement graves, sans précédent dans l'histoire du club", lit-on dans un communiqué signé par le Secrétaire général exécutif de la Linguère, et repris par le journal "L'Observateur".

"Un groupe d'individus déchaînés a délibérément et ignominieusement pris à partie le président de notre club, Amara Traoré. Ces attaques inqualifiables et ignobles, perpétrées par de prétendus supporters auto proclamés du club, ne constituent pas uniquement une offense au président Amara Traoré, mais une atteinte impardonnable à la dignité et à l'honneur des membres du Comité directeur, du Bureau national, du Secrétaire exécutif et de tous les membres", poursuit le communiqué qui promet que la Linguère ne compte nullement laisser ces actes impunis.

Et raconte la scène : "A la fin du match, Amara Traoré marchait tranquillement avant de faire l'objet d'invectives, d'injures et tentatives d'agressions physiques. Des actes aussi sordides ne méritent ni excuses, ni compréhensions", indique la note qui porte la signature du docteur Masseck Wade. "De tels actes ne déshonorent que leurs acteurs qui doivent être dénoncés pour ce qu'ils sont réellement : une meute d'enragés et haineux vindicatifs. Considérer comme faisant partie de de l'Asce, c'est méconnaître que notre association impose à tous ses membres, le respect strict des principes et valeurs éthiques", a souligné le document



Cliquez-ici pour regarder plus de videos