leral.net | S'informer en temps réel

Akon condamné à payer 90 millions de F CFA : « La raison »

Le ciel est train de s'abattre sur le rappeur d'origine sénégalaise qui cartonne aux Usa. Alioune Badara Thiam, plus connu sous le nom de Akon, vient d’être condamné à payer plus de 90 millions pour retard de paiement de loyer et non-respect des délais impartis. En plus, Akon doit verser aussi la somme de 80.842.682.642 F Cfa à Devyne Stephens, son associé, qui lui avait permis de mettre sur pied le label "Konvict Music" et lancé sa carrière.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Mars 2018 à 11:23 | | 0 commentaire(s)|

Akon est-il le nouveau Robin des bois de l’Industrie de la musique ? La question mérite d’être posée. En effet, il a été condamné, hier, à payer la somme de 90 millions de nos francs à la société de crédit-bail GTFM. Tout a commencé quand Akon a décidé de louer le 66e étage de l’Empire State Building, en juillet 2012, via la société de crédit-bail GTFM, afin d’y exposer une des collections de sa marque de vêtements, Aliaune Milano.

Ainsi, Akon a contracté avec ladite société pour un loyer de l’ordre de 13.473.780 F Cfa jusqu’en janvier 2016. Seulement, la marque Aliaune Milano n’a pas tant connu le succès et Akon a été contraint de quitter les lieux, sans pour autant s’acquitter de 7 mois de loyer. C’est ainsi que la société GTFM, après avoir rappelé à l’ordre Akon à maintes reprises pour rentrer dans ses fonds, sans que l’artiste ne régisse, a décidé d’ester en justice.

Le juge en charge de l’affaire a rendu un jugement par défaut, en le condamnant à payer la somme de 90 millions de F Cfa à GTFM. Pourtant, ce n’est pas faute de moyens. L’artiste s’est récemment signalé en faisant des dons à Porto Rico suite aux catastrophes naturelles.

Hormis cette affaire de loyer impayé, le chanteur doit faire face à son ex-associé. En effet, un ancien associé lui réclamerait plus de 150 millions de dollars soit près de 80 milliards de francs Cfa. Cet ancien associé, c’est Devyne Stephens, qui avait aidé Akon à lancer sa carrière et son label Konvict Music. Dans le contrat qui le lie au chanteur, il était écrit qu’il devrait toucher 40% de tout ce qu’Akon a gagné depuis 2006. Selon diverses sources d’informations, les gains d’Akon s’élèveraient à 400 millions de dollars (environ 200 milliards F Cfa). Stephens aurait donc dû toucher 150 millions de dollars de la part du chanteur.






Les Echos