leral.net | S'informer en temps réel

Alerte rouge: Sen’Eau se noie dans un déficit de plus de 4 milliards FCfa

En charge de la gestion de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et périurbaine, Sen’Eau a enregistré un déficit de plus de 4 milliards FCfa. La révélation émane du secrétaire général du Syndicat Autonome de l’entreprise, Elimane Diouf. Ce dernier, qui intervenait sur « Itv» a alerté sur l’urgence de revoir les dépenses de Sen’Eau qui asphyxient la boîte.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Mars 2021 à 08:50 | | 0 commentaire(s)|

Alerte rouge: Sen’Eau se noie dans un déficit de plus de 4 milliards FCfa
«La situation qui prévaut dans la boîte, interpelle tous les travailleurs de la société de gestion et de distribution d’eau. Cela nous interpelle en tant que travailleurs de nous interroger sur la situation, parce que nous sommes de futurs actionnaires de l’entreprise », a indiqué Elimane Diouf qui, par ailleurs, relève un problème de capitalisation avec le ministère de tutelle qui n’a pas accompagné l’entreprise comme il devait le faire. C’est pourquoi, le syndicaliste propose de revoir la gestion de l’entreprise pour éviter des surprises à l’avenir.

«En dehors de la gestion, l’entreprise mérite aujourd’hui que nous, en tant que actionnaires ayant un représentant au Conseil d’administration, regardions la structuration des dépenses et des charges qui sont mises dans ce bilan, pour voir effectivement quelles sont les dépenses et quels sont les goulots d’étranglement dans le contrat qu’il va falloir revoir pour éviter qu’une situation pareille ne se reproduise», affirme Elimane Diouf.

Admettant quelques améliorations dans la gestion et la distribution de l’eau avec des réaménagements effectués, Elimane Diouf se montre toutefois du cas de certains quartiers de Dakar qui sont en manque permanent d’eau .

« Il y a beaucoup de zones qui sont en manque d’eau, malgré les réaménagements leur permettant d’avoir de l’eau pendant une partie de la journée».

De l’avis du syndicaliste de Sen’eau, « cette situation est anormale». Surtout qu’il était attendu de Sen’Eau, une distribution de l’eau en qualité et en quantité suffisante. Une promesse qui, malheureusement, tarde toujours à être respectée. Qui plus est, tous les projets structurants de Sen’Eau n’ont pas vu le jour. Que ce soit Keur Momar Sarr 3 (KMS3) dont le démarrage était prévu depuis 2018. Itou pour les projets tels que Diamniadio, Kounoune, Tivaouane Peulh…, Dans toutes ces zones qui sont complètement en amont du centre de Dakar, souligne Elimane Diouf, l’alimentation en eau pose problème.

A rappeler qu’en 2020, Sen’Eau a remplacé la Sde dans la gestion de l’exploitation et de la distribution de l’eau potable en zone urbaine et périurbaine, pour une durée de 15 ans.






L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos