leral.net | S'informer en temps réel

Alerte sur les effets d’une grève totale: De grâce, Monsieur le Président, signez ce décret !

Négliger l’Anesthésie peut tuer et tue d’ailleurs ! Le travail d’un Technicien supérieur de l’anesthésie et de la réanimation, TSAR, est très passionnant pour ses professionnels, car allant de la gestion des voies respiratoires du patient, à l’oxygénation et à la ventilation, des cathéters et des intraveineuses, de l’échographie et de l’administration des médicaments, etc...


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Mars 2021 à 14:49 | | 0 commentaire(s)|

Alerte sur les effets d’une grève totale: De grâce, Monsieur le Président, signez ce décret !
Nous assurons aussi l’équilibre volumique en cas de complications et nous surveillons les signes vitaux du patient : tension artérielle, fréquence cardiaque, respiration, température, taux d’oxygène dans le sang, débit cardiaque (flux sanguin) et pression intracardiaque, de l’équilibre métabolique ; l’arrêt circulatoire ; la coagulation sanguine.

C’est pourquoi sans cela, nous disons « Oui, négliger l'anesthésie peut Tuer et Tue d’ailleurs ! ».

Pourtant chez nous les férus du métier, d’une injustice qui dure depuis plus de dix ans, souffrent plus de 900 Victimes dans les rangs des Techniciens supérieurs de la santé toutes sections confondues.

C’est pourquoi nous avons œuvré pour convaincre nos décideurs, d’une inégalité intense dans un même secteur, car c’est une aberration. Quand les patients arrivent en détresse, nous sommes au front, au niveau des services : SAU, labo, radio, réanimation, l’ophtalmo, odonto et néphro,etc...

Aucun patient ne passe à l’hôpital sans être en contact avec les TSS.

Mais on a l’impression que le gouvernement connaît mal le réseau et même le secteur de la Santé, car il n’y a aucune raison qui explique que le décret de reclassement et d’indemnité de spécialisation reste toujours dans l’antichambre de son excellence Monsieur le Président sans aucun traitement favorable à notre chère et noble cause depuis 2012.

La fuite des cerveaux, la reconversion professionnelle, la démission des TSS toutes corporations confondues s’allongent vers d’autres secteurs d’activité. Des TSS qui souffrent autant que leur patient, qui peuvent parfois être en BURN OUT à cause de leurs conditions salariales, comparativement à d’autres secteurs d’activité dans le système sanitaire.

Un manque à gagners’est signalé dans la prise en charge globale des urgences par ces derniers afin de réduire le taux de mortalité, d’alléger les souffrances et de prévenir certaines complications.

Un Technicien Supérieur de Santé Stable équivaut incontestablement à :
- Réduire les évacuations, un véritable problème pour la population ;
- Assurer l’accès aux soins de qualité,
- Assurer la prévention et le développement de la communication,
- Assurer la formation continue.

Cette situation est intenable et révoltante, dans la mesure où elle risquerait d’altérer profondément la qualité des soins et participer à la réduction et au bien-être de cet effectif en TSS, important dans le secteur sanitaire.

Le système sanitaire pourrait aller droit au mur.

De grâce, signez le décret, Monsieur le président !






Mme Sokhna Niane Ndiaye
Technicienne Supérieure en Anesthésie Réanimation
Titulaire d’un master en Sciences Infirmières et Obstétricales
Secrétaire Générale de la section SATSUS de Guédiawaye




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page