leral.net | S'informer en temps réel

Aliou Cissé : "La Colombie peut nous causer quelques problèmes, mais, le Sénégal a des arguments"


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Juin 2018 à 20:58 | | 0 commentaire(s)|

Le sélectionneur de l’équipe du Sénégal, Aliou Cissé est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à ne pas faire jouer une seule minute Diao Baldé Keita depuis le début de la Coupe du monde 2018.

« C’est un bon joueur qui a fait ses preuves à Monaco, mais il était longtemps blessé et a beaucoup travaillé pour être là. C’est un bon garçon et je sais qu’il a des qualités pour débuter, mais j’ai choisi 23 joueurs », a-t-il soutenu, mercredi en conférence de presse de veille de match contre la Colombie son adversaire du lors de la 3e et dernière journée de la Coupe du monde 2018, dans le groupe H. « J’ai fait des choix tactiques raison pour laquelle, il n’a pas joué », a-t-il expliqué. « Mon rôle est de choisir, mais je n’ai pas vu un joueur qui ne joue pas et qui est heureux. C’est le football. Mais, si Keita Baldé débute, je sais qu’il pourra nous apporter », a reconnu le technicien sénégalais qui pourrait entrer dans l’histoire en devenant le premier entraîneur du pays à qualifier l’équipe en huitièmes de finale du Coupe du monde.

« Le Sénégal, une équipe difficile à battre…», selon Aliou Cissé
Les Lions du Sénégal ne sont pas si faciles à malmener, c’est qu’a laissé entendre le sélectionneur national de l’équipe, Aliou Cissé.

On connaît les Colombiens, leurs forces également. Nous sommes premiers de notre poule, donc il faudra battre le Sénégal, mais ce n’est pas évident. Le Sénégal est une équipe difficile à battre », a-t-il prévenu, devant les journalistes, ce mercredi 27 juin 2018. Ce, même sil reconnaît qu’il y a encore des choses à améliorer

« Redoubler de vigilance »

A la veille du match capital face à la Colombie, l’entraîneur sénégalais a également souligné que ses joueurs doivent faire plus s’ils veulent passer en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018, ce jeudi. « La concentration sera importante. Nous devons redoubler de vigilance. Je le dis parce que la Colombie et le Sénégal, c’est pratiquement le même style de jeu. Il s’agit de l’engagement », a-t-il ajouté.

« On saura comment les déjouer »

« On connait la Colombie car on a joué contre elle en 2014. Donc, ce sont deux bonnes équipes capables de faire partie des 16 meilleures équipes du tournoi. C’est vrai qu’elle est capable de nous causer des problèmes. Elle a des individualités, avec James, Falcao. C’est une équipe capable de jouer des attaques rapides. La Colombie mise beaucoup sur l’impact physique mais nous avons aussi des joueurs capables de faire la même chose. Donc, ce sera la bataille du milieu. Mais on saura comment les déjouer », a-t-il indiqué, rappelant que la Colombie a déjà disputé deux matches internationaux qui ne seront pas identiques que celui de demain.

« Il y aura deux styles différents. Contre le Japon, on a bien débuté le match mais à la fin, mais on a pris des enseignements. Chaque match est différent et c’est ce qui est intéressant. Dans ce groupe, il y a l’Asie, l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du Sud », a conclu Cissé.

Aliou Cissé serein à la veille du match contre la Colombie : « Ce n’est pas une question de vie ou de mort.»

A la veille du match décisif devant opposer le Sénégal à la Colombie, Aliou Cissé a animé, ce matin, un point de presse.

D’un calme olympien, le sélectionneur a rassuré ses troupes et le peuple sénégalais en mettant le curseur sur des mots comme la « paix, la joie, l’hospitalité, le bonheur ». « Le football, ce n’est pas une question de vie ou de mort. C’est la convivialité et le spectacle », a dit le coach. « La motivation est là, la confiance est là », a-t-il poursuivi son propos.

Même état d’esprit du défenseur Kalidou Koulibaly qui était assis à ses côtés. « On aime bien danser avant le match. C’est quelque chose qu’on a dans le sang, dans notre culture. On est des Sénégalais, des Africains », a souligné le joueur de Naples; non sans exhorter au « sérieux ».

« On a bien préparé le match… On sait que c‘est une équipe très forte. On sait que devant il y a des magiciens capables de marquer à tout moment… En tant que défenseur, je sais que c’est difficile de prendre des buts », mentionne Koulibaly, en outre.

Il a souligné que le sélectionneur, lors de la préparation, a mis l’accent sur la « confiance ». « La Coupe du monde se joue sur des détails et ces détails on va les soigner », termine Koulibaly.

Aliou Cissé : « La Colombie, c’est une équipe que l’on connait… c’est l’engagement, c’est la vitesse »

Pour le coach des Lions, le Sénégal, face à la Colombie, jouit d’une longueur d’avance qu’il n’avait pas en rencontrant le Japon et la Pologne. En clair, le sélectionneur de l’équipe nationale, face aux journalistes en cette veillée d’armes, est revenu sur le match nul qui avait sanctionné en 2014 le match amical entre le Sénégal et la Colombie.

« La Colombie peut nous causer quelques problèmes mais nous aussi je crois qu’on a des arguments à faire valoir et demain on saura bien les jouer…Nous allons vers une très belle confrontation », anticipe le coach ; non sans mettre la pression sur l’adversaire en ces termes : « La Colombie doit nous battre pour se qualifier ». Ainsi, pense-t-il : « Même si on avait pris six points, il fallait prendre un point demain ».




Cliquez-ici pour regarder plus de videos