leral.net | S'informer en temps réel

Allègement des travaux domestiques dans l’île à Morphil: Dix moulins à mil remis à des groupements de femmes

Dans le cadre de l’allègement des travaux domestiques, la mairie de Méry, dans l’île à Morphil, a remis dix moulins à mil à des groupements de femmes, un lot d’une valeur de dix millions de francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Septembre 2021 à 10:24 | | 1 commentaire(s)|

Allègement des travaux domestiques dans l’île à Morphil: Dix moulins à mil remis à des groupements de femmes
Une vieille doléance vient d’être satisfaite dans la commune de Méry, collectivité territoriale située dans l’île à Morphil. Dans le cadre de l’allègement des travaux domestiques, la municipalité a doté des groupements de femmes de dix moulins à mil.

L’édile de la commune de Méry empêché, c’est son premier adjoint, Sidy Sall, accompagné par Aïssata Ndiaye Daly, présidente de la commission de la promotion féminine, qui a présidé la semaine dernière, la remise de ce lot d’équipements à dix groupements de femmes.

C’est une enveloppe de 11 millions de francs Cfa qui a été dégagée pour acquérir ces machines, dans le but de soulager les femmes qui faisaient des kilomètres à la recherche d’un moulin et parfois, hors de leur commune. La géographie a fait que la commune de Méry compte la quasi-totalité des villages de l’île à Morphil et de la zone excentrée du Diéri.

Deux zones où les populations sont constamment en demande d’équipements et d’infrastructures. Ainsi, depuis son arrivée à la tête de la mairie, le maire Aboubacry Sow a trouvé des demandes de moulins à mil de 5 groupements de femmes. Ainsi par souci d’équité, le premier magistrat de la commune, en réglant ce problème, a satisfait la doléance des 5 groupements demandeurs, en y ajoutant 5 autres bénéficiaires.

Haby Dia en recevant les clés du moulin du groupement de Bito, révèle que le moulin à mil de Bito est tombé en panne depuis plusieurs mois et les femmes faisaient 5 km pour faire moudre leur mil. Ainsi juge-t-elle que ce lot d’équipement est venu à son heure et le maire vient de leur enlever une épine du pied.

Une autre dame venue de Loumbi (dans le Diéri) témoigne: «Nous faisons plus de 15 km pour venir à Méry ou Mboumba pour seulement moudre nos graines». Toutes les deux dames expliquent qu’en venant à la réception de leur moulin à mil, elles sont venues avec des sacs de mil à faire moudre.

Après la cérémonie de réception, Aïssata Ndiaye Daly a annoncé que les récipiendaires ont à leur disposition un formateur des conductrices de ces moulins. Pour la présidente de la commission féminine de Méry, «la promotion des femmes et surtout leur autonomisation, ont été prises en charge par le Conseil municipal».

Elle ajoute que «la commission de la promotion féminine a proposé plusieurs projets de femmes au conseil et la réalisation de plusieurs d’entre eux a été l’œuvre du maire…». Pour le secrétaire municipal, Mamadou Ndiath, cette vieille doléance satisfaite, entre en droite ligne avec la politique sociale du maire.

Grâce ces équipements, les femmes des localités bénéficiaires de moulins à mil dépenseront moins de temps et moins d’argent.






Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page