leral.net | S'informer en temps réel

Aly Ngouille Ndiaye sécurise les affaires intérieures, Ismaïla Madior garde les Sceaux, mais Barthélémy reste sur sa faim


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Septembre 2017 à 22:40 | | 0 commentaire(s)|

Barthélémy Dias en marge de la visite d'Abdoulaye Wade à Grand Yoff au domicile de Khalifa Sall,
Barthélémy Dias en marge de la visite d'Abdoulaye Wade à Grand Yoff au domicile de Khalifa Sall,
En marge de la visite d'Abdoulaye Wade à Grand-Yoff au domicile de Khalifa Sall, Barthélémy Dias comme son habitude, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère pour relever des imperfections dans la composition du nouveau Gouvernement.

"Aujourd'hui, qu'il y ait des gens qui n'ont aucune qualité de diplomate et qu'on leur confie la diplomatie sénégalaise, ça pose problème. Il faut qu'on arrête de politiser le gouvernement. Ce remaniement est un non évènement pour moi. Le mal reste le même, le président Macky Sall qui refuse de respecter les lois de ce pays, la constitution du Sénégal, c'est lui qui félicite et fait la promotion des ministres qui ont volé les élections", pense-t-il.

Pour Barthélémy Dias, le plus important aujourd'hui, reste la révision du fichier électoral. "Ce que nous attendons de Macky Sall ,ce n'est pas un dialogue, pas de la diversion, c'est qu'il puisse respecter les Sénégalais, en faisant en sorte que tous les Sénégalais puissent bénéficier de leur carte, qu'on puisse avoir un fichier électoral consensuel, qu'on puisse aller à l'élection de 2019, dans un esprit serein et que les candidats sénégalais puissent compétir comme le veut Constitution. Parce que le président Macky Sall n'a pas le droit de faire n'importe quoi", dit-il.

Sur le choix du nouveau ministre de l'Intérieur, Dias pense que l'un n'est pas mieux que l'autre. "Tous les deux sont des militants et responsables de l'Apr. Ce sont des talibés du président Macky Sall qui refuse un dialogue dans ce pays, parce qu'il connait la température du pays. Il sait que si le minimum de conditions est réuni pour l'organisation des élections, il ne sera pas au second tour".

Quant au professeur Ismaïla Madior Fall, nouveau ministre de la Justice, Barth le traite d'opportuniste. "Ismaïla Madior Fall s'est aplati devant l'exécutif. Il est au service exclusif de l'exécutif. Vous attendez quoi d'un opportuniste, absolument rien du tout", lance-t-il.



Landing Jef DIEDHIOU, Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos