leral.net | S'informer en temps réel

Amitié tumultueuse entre deux leaders: La distanciation s’élargit entre Macky Sall et Alioune Badara Cissé

Entre le Président Macky Sall et son «ami» Alioune Badara Cissé, la distance entre les deux hommes se creuse visiblement de jour en jour. Habitué à des sorties virulentes à l’endroit du chef de l’Etat depuis son éviction de l’attelage gouvernemental, le médiateur de la République ne rate jamais une occasion pour critiquer violemment le patron de l’Alliance pour la République (APR).


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Avril 2021 à 10:40 | | 0 commentaire(s)|

Amitié tumultueuse entre deux leaders: La distanciation s’élargit entre Macky Sall et Alioune Badara Cissé
En enchaînant ses sorties à quelques mois de la fin de son mandat, le Médiateur semble se positionner au grand dam de son frère. Leur amitié qui date de plusieurs décennies, et que la traversée du désert a consolidée sous le régime de Wade, évolue en dents de scie aux yeux de l’opinion.

Même si Me ABC clame, urbi et orbi, son amitié pour le Président, il faut dire qu’il s’agit d’une amitié assez particulière, où on se donne souvent des coups de coude. Le premier coup de froid est intervenu dès le début de l’alternance.

ABC qui se déclarait géniteur de l’APR dont il était le coordonnateur, a été éjecté de son poste de ministre des Affaires étrangères. Si certains l’expliquent par un coup de fil que Me Cissé avait passé à son ancien client John Obi signalé par la CIA, d’autres justifient cette défenestration par un air de condescendance dont il a toujours fait montre vis-à-vis du couple présidentiel.

Quoi qu’il en soit, il avait quitté le gouvernement pour entamer une traversée du désert ponctuée, parfois, par des sorties critiques contre son ami. Mais au finish, ils s’étaient rabibochés et Macky Sall l’avait nommé médiateur de la République pour six ans. Une manière subtile de l’écarter légalement du débat politique. Mais qui a fait choux gras d’autant plus que le médiateur s’est distingué par des bravades, critiquant publiquement les manquements du régime.

On se rappellera la sortie musclée du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne pour lui rabattre le caquet, même si entre-temps, il avait déjà été exclu du Secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République (APR), pour ses bravades contre le Président. A six mois de la fin de son mandat de six ans à la tête de la Médiature, le voilà qui se positionne à l’image de Mimi Touré, pour déclarer que son ami n’a pas droit à un troisième mandat.

Lors des dernières émeutes, en lieu et place de conseils en privé, pour sauver son ami en détresse, il avait fait une sortie, certes appréciée par le public, mais dans laquelle il ne ménageait nullement le chef de l’Etat.

On l’a récemment vu auprès de Mimi Touré, où on parle d’initiative en vue de la reconstitution de l’APR originelle. Last but not least, vendredi sur le plateau de "Quartier Général" où il accumulait des phrases assassines, notamment quand il accuse Macky Sall d’avoir aidé son beau-frère Mansour Faye, à confisquer la victoire de Ahmed Fall Braya aux Locales.

Pour ne rien arranger, il a déclaré que son « frère » Macky Sall avait changé depuis qu’il est arrivé au pouvoir. Si donc leur amitié est sincère, on ne pourrait en dire autant pour leur compagnonnage politique, qui évolue en dents de scie.





« L’As »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page