leral.net | S'informer en temps réel

Après AJ, la LD en voie d’implosion à cause de l’argent du Palais

Depuis 2012, la LD dirigée par Mamadou Ndoye, est "remorquée" par la coalition Benno Bokk Yakaar. Mais, les frustrations auront eu raison de lui, l’obligeant à jeter l’éponge. Non sans mettre en exergue des problèmes d’argent, selon Direct Infos qui nous en fait le récit.


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Septembre 2017 à 13:10 | | 0 commentaire(s)|

Après AJ, la LD en voie d’implosion à cause de l’argent du Palais
Auparavant, Abdoulaye Bathily a été bombardé ministre d’Etat et Khoudia Mbaye nommée ministre de plein exercice. Par la suite, l’historien est parti monnayer ses talents ailleurs. Son poste était naturellement dévolu, au nom du « gagner ensemble et gouverner ensemble » à Mamadou Ndoye, alias Mendosa. Ce ne fut pas le cas. A la place, il a été nommé ministre-conseiller. Ce poste n’a guère  agréé M. Ndoye. Le journal révèle que l’entente tacite entre Mendosa et le chef de l’Etat, est relative à un soutien du Parti. A l’en croire, il se chiffre à 4 millions de FCFA par mois, soit 48 millions par an.

L’utilisation de la manne financière  
Lors de sa démission, Mamadou Ndoye aurait demandé à Khoudia Mbaye, à Moussa Sarr, à Nicolas Ndiaye, entre autres, l’utilisation faite de ces 48 millions de FCFA annuels de Macky Sall. Au lieu de répondre, ces derniers auraient préféré surseoir à répondre à la question, en promettant d’y revenir.

Au vu de cela, Ndoye a lâché prise, selon Pape Sarr, Secrétaire en charge de la communication de la LD, interrogé par actusen.com et qui reprend les propos du  principal intéressé cité plus haut: « je ne peux pas diriger une ligne politique que je ne partage pas.  L’achat de conscience et la corruption ont atteint un niveau insoupçonné dans les partis alliés".

Interpelé dans un passé récent, rapporte le journal, sur cette somme de 4 millions de francs, l'ancien Directeur de Cabinet de Mme Khoudia Mbaye, Moussa Sarr est resté évasif. "Je ne peux rien confirmer ni infirmer". 

C’est dire que ce n’est pas seulement sous Wade que l’argent a implosé des formations politiques.  Tout dernièrement, la LD-Debout a été créée par des frondeurs. Elle dénonce particulièrement les "manoeuvres" de camarades "bien incrustrés dans le système APR-Benno et qui ont, en effet, entrepris par des voies illicites, de contrôler le Bureau politique contre l'avis de la base, aux seules et uniques fins, de sécuriser leurs postes et leurs positions personnelles de pouvoir dans l'appareil d'Etat".


La rédaction de Leral.net








Hebergeur d'image