leral.net | S'informer en temps réel

Aprés la police et ses ASp, la Gendarmerie nationale va recruter 3000 volontaires

Le Haut commandant de la Gendarmerie nationale a fait paraître, en fin de semaine dernière, une note dans laquelle elle annonce le début du recrutement du corps de gendarmes adjoints volontaires. Au nombre de trois mille (3000), ces gendarmes adjoints volontaires seront des contractuels recrutés pour une période de deux ans, renouvelable une fois…


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Avril 2021 à 12:49 | | 0 commentaire(s)|

Aprés la police et ses ASp, la Gendarmerie nationale va recruter 3000 volontaires
L’Etat, confronté à un chômage excessif de jeunes qui se présentent sur le marché de l’emploi, tente de le résorber par tous les moyens. Plusieurs pistes de solutions ont été explorées mais le gap reste énorme, en dépit de la création du corps des vacataires au niveau de l’éducation.

Avec la prolifération des établissements scolaires qui poussaient comme des champignons dans les différents départements et régions du pays, l’Etat avait cru trouver la panacée en créant ce corps de contractuels pour satisfaire la forte demande scolaire. Avec la recrudescence de la délinquance juvénile, le Président Macky Sall, dès son accession à la magistrature suprême, avait mis en place l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) qui avait recruté 5000 jeunes gens pour en faire des auxiliaires de la police, avec une indemnité mensuelle de 50.000 francs.

L’expérience s’étant avérée concluante, a été presque pérennisée. Aujourd’hui, c’est donc au tour du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale d’annoncer la création d’un corps d’adjoints volontaires de gendarmerie. Le premier recrutement concernera trois (3000) mille candidats. Ils seront des contractuels pour une période de deux ans renouvelables, une fois, pour trois ans. « Cette nouvelle catégorie de personnel, dont le statut lui permettra de participer aux missions de la gendarmerie sur le territoire national, comme à l’étranger, sera contractuelle pour une période de deux ans, renouvelable une fois pour trois ans. A l’issue des cinq ans de service, des bonifications sont prévues pour le concours d’admission à l’école des sous-officiers de gendarmerie. Les candidatures féminines sont fortement encouragées », note le communiqué.

Il précise qu’en relation avec les Armées, la Gendarmerie recevra des gendarmes auxiliaires féminins à partir du deuxième contingent de 2021. « Ce personnel sera autorisé à intégrer directement le corps des gendarmes adjoints volontaires à l’issue de la durée légale », a encore ajouté le communiqué. Selon beaucoup d’économistes, l’Etat n’a pas vocation à recruter mais doit plutôt favoriser la création d’un cadre favorable pour permettre aux capitaux privés de créer des sociétés, qui résorberont l’emploi des jeunes. Pour rappel, après les émeutes issues de l’arrestation du leader du parti Pastef / Les Patriotes, Ousmane Sonko, des jeunes étaient sortis massivement pour exprimer leur désarroi et leur inquiétude quant à leur avenir.

Des responsables politiques proches du pouvoir ont fait des sorties médiatiques pour soutenir que ces jeunes n’étaient pas sortis pour soutenir Ousmane Sonko mais pour exprimer leur ras-le-bol par rapport à la crise économique engendrée par le Covid-19. Dans un discours d’apaisement prononcé au lendemain des émeutes, le chef de l’Etat, s’adressant à ces jeunes, leur a lancé : « Je vous ai compris ». C’est dans cette optique qu’il a annoncé qu’il va injecter 450 milliards FCfa sur trois ans, dont 150 milliards dès cette année, pour tenter de résorber le chômage des jeunes.

Mieux, dans son discours à la Nation du 03 avril au soir, il a annoncé le déblocage immédiat de 80 milliards pour créer 65.000 emplois dans les domaines de l’éducation, de l’environnement et… de la sécurité, entre autres. Le recrutement de ces 3000 gendarmes adjoints volontaires entre donc dans ce cadre.





Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page