leral.net | S'informer en temps réel

Aprés quelques balbutiements du pacte social contre la Covid 19: Delta embrase la sphère politique


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Août 2021 à 20:22 | | 0 commentaire(s)|

Aprés quelques balbutiements du pacte social contre la Covid 19: Delta embrase la sphère politique
Ecorché lors de la première vague de la pandémie au Sénégal par les accusations d’actes contraires à la bonne gouvernance dans l’attribution des marchés relatifs à l’acquisition et au convoyage des denrées alimentaires vers les populations vulnérables, le pacte social autour de la lutte contre la Covid-19 est encore atteint de plein fouet. La cause, l’arrivée du variant Delta, plus contagieux et plus dangereux, qui a réveillé les démons de la division au sein de la classe politique, avec notamment l’histoire de la vente du matériel des Centres de traitement des épidémies (CTE)

«Du matériel du public est vendu aux structures sanitaires du privé». Cette révélation du Docteur Babacar Niang, Médecin-chef de Suma Assistance, sur une prétendue vente du matériel des Centres de traitement des épidémies (CTE), a encore donné un sacré coup au pacte social autour de la lutte contre le Covid-19, déjà mis à rude épreuve.

En effet, cette affaire ébruitée par Dr Niang a remis sur la sellette la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement. Surtout, avec notamment l’arrivée du nouveau variant Delta qui a mis à nu un système sanitaire relativement faible, avec comme corollaires la pénurie d’oxygène, le manque de lits de réanimation, entre autres, dans des CTE pourtant relativement bien équipés, lors de la première et deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

Après les attaques du leader de Pastef-Les Patriotes, Ousmane Sonko, qui a non seulement fustigé une mauvaise gestion de la riposte par le gouvernement, mais aussi accusé le président Sall d’être le responsable de cette troisième vague, à travers de ses tournées «économiques» à l’intérieur du pays, certains de ses collègues de l’opposition ont pris au rebond les propos du Dr Niang. Invité de l’émission «Ndaari» sur Itv, l’ex-Premier ministre, Abdoul Mbaye, a conforté les propos du Docteur Babacar Niang.

Le patron d’Action pour la citoyenneté et le travail (Act) a même remis une couche supplémentaire en déballant que «des draps d’hôpitaux sont vendus dans des boutiques». Ainsi donc, fustigeant la démarche du ministre de la Santé et de l’Action sociale qui a attrait en justice le Dr Niang pour diffamation, Abdoul Mbaye a estimé que «Abdoulaye Diouf Sarr devait seulement prouver que le docteur Niang n’a pas dit vrai».

Pour cause, a-t-il estimé, «beaucoup d’argent est dépensé par l’Etat sur le Covid et pour le financement des jeunes, nous devons savoir comment sont utilisés ces fonds. Les autorités doivent jouer la carte de la transparence dans l’utilisation de ces fonds». Allant plus loin que l’ancien Premier ministre, le mouvement Gueum Sa Bopp de Bougane Guèye Dany a porté l’affaire au niveau de l’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac).

Les Cadres dudit mouvement ont en effet saisi les services de Seynabou Ndiaye Diakhaté, présidente de l’Ofnac, pour réclamer l’ouverture d’une enquête afin d’éclairer le peuple sénégalais. «Nos cadres ont bel et bien déposé une lettre auprès de l’Ofnac. La lettre a été déposée par M. El Hadji Goumbo Sagna qui fait partie de la cellule des cadres de notre mouvement. Il y a eu une ampliation qui a été déposée au niveau du Parquet de Dakar et au niveau de la maison judiciaire de l’Etat», a confirmé l’administrateur de Gueum Sa Bopp, Dr Mouhamed Diallo.

Des attaques et autres critiques de la gestion de la riposte contre la pandémie, surtout sur cette affaire de vente de matériels publics destinés à la lutte contre le Covid-19 à des privés, qui n’ont pas laissé de marbre les tenants du pouvoir. Le porte-parole et coordonnateur de la Communication de la présidence de la République admet que cette affaire doit être tirée au clair. Seydou Guèye, invité de l’émission “Yon Wi“ sur la Rfm s’est, par ailleurs, attaqué à Ousmane Sonko qui, à son avis, devait plutôt s’aligner dans le combat contre la pandémie au lieu de vouloir profiter de la situation pour politiser le Covid-19.

Ainsi donc, l’enthousiasme qu’avait suscité, tout au début de la pandémie au Sénégal, l’appel du président Macky Sall, demandant aux Sénégalais, de quelque bord qu’ils soient, de se mobiliser autour de l’essentiel pour lutter contre le Coronavirus, n’en finit pas de prendre de sacrés coups. Pendant ce temps, le variant Delta continue sa folie meurtrière, faisant des dizaines de morts, chaque jour. En atteste le bilan de ce week-end qui confirme le décès de 25 Sénégalais du fait de ce virus mortel qui tyrannise le monde depuis décembre 2019.
SudQuotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page