leral.net | S'informer en temps réel

Après son faux bond vendredi à la section de recherches: Bougazelli va etre gardé à vue et déféré devant le procureur

Il y a eu beaucoup de conjectures sur les raisons du faux bond du député apériste. Mais la raison est simple. Seydina Fall dit Bougazelli a sciemment refusé d’aller répondre à la Section de Recherche. Sur «conseil lointain de Wade». En fait, le pape du Sopi a toujours interdit à ses partisans de répondre à une convocation faite un vendredi. Sachant qu’il allait être gardé à vue à cause de la gravité de l’affaire, Bougazelli a refusé de déférer à la convocation et organisé son injoignabilité. Mais aujourd’hui, il se rendra à la Section de Recherches, auditionné, placé en garde à vue et déféré par la suite. S’agissant du montant des faux-billets, il est loin des chiffres annoncés. Il porte sur un peu moins de 100 millions F Cfa.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Novembre 2019 à 12:14 | | 0 commentaire(s)|

Après son faux bond vendredi à la section de recherches: Bougazelli va etre gardé à vue et déféré devant le procureur
Le député apériste Seydina Fall Bougazelli a fait la «Une» des journaux, le buzz sur le net et le sujet des conversations dans les foyers. Et pour cause, pris en flagrant délit et auditionné jeudi à propos d’une affaire de faux billets, le parlementaire a refusé de déférer vendredi à la convocation des pandores de la Section de Recherche de la Gendarmerie qui l’avait relâché sur convocation.


Bougazelli a appliqué un conseil lointain de Wade en refusant d’aller répondre à une convocation un vendredi


Le refus du député de déférer à la convocation des gendarmes a fait couler beaucoup d’encre. Seydina Fall a tout bonnement appliqué la «jurisprudence» Wade qui conseillait de ne jamais répondre à une convocation de la police ou de la gendarmerie un vendredi. Le risque, disait-il, était qu’on pouvait y être gardé tout le week-end. En effet, sur conseil de plusieurs de ses proches, il a décidé de ne pas aller répondre à une convocation de la gendarmerie, le vendredi, car risquant de passer tout le week-end en garde à vue. Donc il a intentionnellement organisé son injoignabilité et sa «disparition».


Le député se rend aujourd’hui à la Section de Recherches et sera placé en garde à vue et déféré


La preuve qu’il a sciemment refusé d’honorer sa convocation, le député de Guédiawaye va déférer aujourd’hui à sa convocation. Et il sait ce qui l’attend. En effet, selon nos sources, il ne pourra pas échapper cette fois-ci à son placement en garde à vue et a son défèrement au parquet. Il va donc rejoindre ses présumés complices, déjà placés en garde à vue et déférés aujourd’hui.


Une «erreur» de la Section de Recherches qui pourrait profiter à Bougazelli

Toutefois, le député et ses conseils pourraient bien s’engouffrer dans une brèche ouverte par les gendarmes. En effet, arrêté jeudi, le mis en cause a été entendu sans la présence de son avocat. Ce qui est une violation des directives communautaires de l’Uemoa. Dès lors, ses avocats pourraient bien évoquer ce vice de procédure, pour demander l’annulation de la procédure. Surtout que dans l’affaire Thione Seck, qui portait aussi sur des faux billets, c’est un vice de forme similaire qui avait conduit à l’annulation de la procédure le concernant.


Le montant des faux-billets fait un peu moins de 100 millions

Sur le montant global des faux billets trouvés dans son véhicule, des chiffres ont été avancés, portant sur des milliards. Mais en réalité, c’est beaucoup moins. Selon des sources bien au fait du dossier, c’est un peu moins de 100 millions qui a été saisi sur le député.

Mbaye THIANDOUM jootay



Cliquez-ici pour regarder plus de videos