leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale: Éjecté du bureau, Pape Diop va contre-attaquer


Rédigé par leral.net le Samedi 13 Octobre 2018 à 18:24 | | 0 commentaire(s)|

Bokk Gis Gis va attaquer la désignation de Yaye Fatma Diop comme 8e vice-présidente de l’Assemblée nationale. « Nous allons avec le groupe parlementaire "Liberté et Démocratie", consulter nos avocats et faire un recours en annulation par rapport à cette forfaiture orchestrée  par le président Moustapha Niasse et sa bande », a déclaré Moussa Diakhaté de Bokk Gis Gis sur Walf Fm.

Yaye Fatma Diop a été choisie au détriment de Pape Diop, le leader de Bokk Gis Gis, initialement retenu par le groupe "Liberté et Démocratie". Le respect de la parité a été invoqué comme motif de ce changement.

Diakhaté ne semble pas convaincu par cette explication. Il dit : « La loi de la parité dit : ‘Si un homme vient il est suivi immédiatement d’une femme’. Ce qui veut dire que si Moustapha Niasse est président de l’Assemblée nationale, le premier vice-président devait être une dame, interprète le membre de Bokk Gis Gis. Mais comme ils ont peur de Moustapha Cissé Lô, qui occupe cette place (1er vice-président). Ils ont cherché des subterfuges pour faire sauter le président Pape Diop. Ça, c’est le premier hiatus ».

Deuxième hiatus, selon Diakhaté : « C’est le groupe parlementaire qui propose et le groupe auquel nous appartenons, avait proposé Pape Diop. C’est un jeu du camp du pouvoir qui cherche à déstabiliser voire même à humilier ».

Pape Diop occupait le poste de 8e vice-président de l’Assemblée nationale, le seul du bureau dévolu au groupe de l’opposition. Les sept autres sièges étaient occupés par le majorité suivant un ordre paritaire homme-femme. Le septième vice-président étant un homme, les femmes parlementaires ont estimé que le huitième doit être une femme. Elles obtiendront gain de cause, au détriment de Pape Diop.





Seneweb.com