leral.net | S'informer en temps réel

Assemblée nationale : l’opposition boycotte l’installation de la commission ad hoc

L’Assemblée nationale du Sénégal n’est pas prête de rompre d’avec ses vieilles habitudes.
Hier, les anciennes pratiques ont refait surface lors de la ratification des membres de la commission ad hoc chargée de statuer sur la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall.


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Novembre 2017 à 08:44 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Les députés de l’opposition regroupés au sein du groupe parlementaire "Liberté et démocratie" et leurs collègues non-inscrits ont perturbé les travaux. Me Madické Niang et ses collègues ont commencé à taper sur les tables, exigeant un « appel au règlement », pendant la lecture du rapport de l’ordre du jour.

Mais, la lecture a été poursuivie et les perturbateurs ont, dans un premier temps, boudé la séance avant de revenir à de meilleurs sentiments sur les conseils avisés de Cheikh Bamba Dièye.

Puis, le président du groupe parlementaire libéral a demandé un ajournement des travaux. Car, Madické Niang considère qu’à tout moment, au cours de la discussion et jusqu’à la clôture, il est permis au député d’intervenir. « Ma question concerne une demande d’ajournement et elle ne se fait pas après lecture du rapport. C’est une question préjudicielle qui doit se poser avant le débat », a-t-il souligné.

Sa requête a été royalement ignorée et les travaux se sont poursuivis toujours perturbés par les députés de l’opposition et les non-inscrits. Sachant que le président, Moustapha Niasse allait voter la ratification, les députés de l’opposition ont alors décidé de bouder, pour de bon. Ainsi, la commission a été installée avec 116 voix pour, une voix contre et zéro abstention…



 
 La rédaction de leral.net