leral.net | S'informer en temps réel

Association des cinéastes sénégalais et associés: Moussa Touré, réalisateur, porté à la tête

Le réalisateur Moussa Touré a été élu, jeudi, président de l’Association des cinéastes sénégalais et associés (Cineseas). Touré a recueilli 14 voix contre 11 pour son challenger, le réalisateur Moussa Sène Absa. Il remplace ainsi, le défunt cinéaste Cheikh Ngaïdo Ba, décédé le 17 janvier 2021, à Dakar.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Novembre 2021 à 18:23 | | 0 commentaire(s)|

Le scrutin a enregistré la participation d’une quarantaine de membres de l’association, dont une vingtaine a voté par procuration, a précisé le nouveau président de Cineseas.

Entre autres, les cinéastes Khardiatou Sow, Hubert Laba Ndao, Pape Abdoulaye Seck, les chefs opérateurs Nourou Sarr, Amath Niane, ont pris part à cette assemblée générale, marquée par une entrée en force des jeunes.

D’après l'Aps, ils avaient à leur côté, d’anciens membres de l’association, dont le cinéaste Pape Badara Seck, le machiniste Arona Camara, le directeur de la photo Mahète Diallo et la costumière Oumou Sy. ‘’ Je suis très heureux, d’autant plus que je suis élu par les jeunes et aussi parce que je suis un réalisateur actif, président des cinéastes. Car on ne peut pas être dans une association de cinéastes où on ne fait pas de films. Le bureau va reprendre les choses en main’’, a promis Moussa Touré après son élection.

Il estime que la léthargie des Cineseas a trop longtemps duré, ‘’un silence politique et associatif’’ constaté depuis quinze ans, selon lui.

Le nouveau président des Cineseas compte marquer la présence de l’association dans toutes les instances du cinéma pour défendre, dit-il, les droits des réalisateurs. ‘’Il est important aujourd’hui que l’on soit présent dans les décisions cinématographiques, dans ce que l’on fait de notre argent sur le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica), ce qu’on décide au niveau du ministère de la Culture’’, a préconisé Moussa Touré, en déclinant sa feuille de route.

Il souligne que le temps est venu de prendre conscience que le cinéma nécessite un accompagnement. ‘’C’est une gérance totale. Il faut mettre les rails sur les personnes qui veulent faire des films, comment les faire, les accompagner sur l’écriture, faire en sorte qu’on fasse des films et qu’on les sorte’’, insiste-t-il.

Moussa Touré a adhéré à l’Association des cinéastes sénégalais associés à l’âge de 16 ans. Il déclare que depuis quarante ans, il a suivi les différentes personnalités qui ont présidé à ses destinées.

L’ancien bureau des Cineseas, présidé par le défunt Cheikh Ngaïdo Ba, avait été dissous et remplacé en mai dernier par le Comité pour la redynamisation de l’association des cinéastes sénégalais et la relance du cinéma. Ce comité était présidé par le réalisateur Maguette Diop.


Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page