leral.net | S'informer en temps réel

Attaque meurtrière à Boffa : Les victimes criblées de balles et tuées à bout portant avec des armes « Ak47»


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Janvier 2018 à 22:47 | | 0 commentaire(s)|

La direction des Relations publiques de l'armée a réagi à l’attaque meurtrière survenue ce samedi à Boffa, un village situé à 7 kilomètres de la ville de Ziguinchor. Selon Abdou Ndiaye, "il y a eu un groupe de 21 civils, à priori des exploitants forestiers, originaires du village de Bourofaye Baynouk, qui s'étaient rendus dans la forêt classée de Bayotte pour chercher du bois. Ils ont rencontré une bande de 15 individus armés qui les ont lâchement assassinés".

Le responsable des Relations publiques de la grande muette, de poursuivre : "Le commandant de la zone militaire, dès qu'il a appris la nouvelle, a fait intervenir un groupe de parachutistes sur les lieux. Malheureusement pour constater qu'il y a eu 13 morts et 7 blessés. Un seul a pu s'échapper".

Le colonel Abdou Ndiaye assure ensuite sur la radio Sud Fm, que tous les moyens sont mis en œuvre au niveau de l'armée pour retrouver les auteurs.

Quid de leur appartenance supposée au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance? Le directeur de l'information des Relations publiques de l'armée n’a pas donné de précisions, mais il révèle que les assaillants "étaient armées d'armes de guerre AK47…".

L’Ak-47 est un fusil d'assaut soviétique inventé en 1947 par Mikhaïl Kalachnikov. Il est le produit modèle d'une série de AK, qui est aujourd'hui le fusil le plus répandu dans le monde grâce surtout à sa fiabilité sur tous les terrains et son faible coût. C'est également l’arme utilisée par la plupart des mouvements rebelles en Afrique, notamment le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance.




Leral avec Pressafrik










Hebergeur d'image