leral.net | S'informer en temps réel

Au cours d'une parade à Thiès, Serigne Modou Kara fait de grosses révélations sur Talla Sylla et Idrissa Seck

En route vers Touba, dans le cadre du Grand Magal, dans sa tenue de général, Serigne Modou Kara a fait une parade dans les rues de Thiès.


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Novembre 2017 à 12:29 | | 0 commentaire(s)|

Au cours d'une parade à Thiès, Serigne Modou Kara fait de grosses révélations sur Talla Sylla et Idrissa Seck

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Il a fait un crochet au quartier Serigne Abdoulaye Yakhine Diop qui l’a vu naître. Et au mausolée de Cheikh Abdoul Yakhine Diop, il a croisé le maire de Thiès, Talla Sylla, venu recevoir la bénédiction de Sokhna Seybata Aïdara avant d’entamer sa marche du Safar, qui doit le conduire à Touba, à pieds.

Devant une foule de Talibés, Serigne Modou Kara Noreymi a révélé qu’il avait confié à Idrissa Seck, « que viendra un jour où les rênes du temporel et du spirituel seront entre les mains de Thiéssois ».

« Je réitère les mêmes propos. Et d’ailleurs, pour être plus clair, l’un c’est moi. Et il m’appartient également de désigner l’autre. J’avais dit à maintes reprises qu’Abdou Diouf serait remplacé par un talibé mouride. Quand à Macky Sall, c’est moi qui vais désigner son remplaçant, libre à chacun de croire ou de ne pas croire mais, l’avenir nous édifiera », argue-t-il.

Il considère que sa rencontre avec Talla Sylla au quartier Cheikh Yakhine à l’occasion de la célébration du Safar, n’est pas un hasard. « Je demande aux Thiéssois de soutenir Talla Sylla comme ils l’ont fait pour Idrissa Seck », a-t-il dit, précisant que Talla Sylla a du mérite pour avoir fait ce que personne d’autre n’a fait jusqu’ici, en ralliant Touba à pieds pour la 7e année consécutive.  

« Mais, j’ai aussi fait beaucoup pour lui, ce que personne n’a fait pour lui. C’est moi qui lui avais intimé l’ordre d’aller en prison pour une période de 6 mois. Et dès le lendemain, il s’est arrangé pour aller en prison où il a fait exactement 6 mois », a-t-il révélé dans les colonnes de L'As. A son avis, « le destin repose sur la vérité absolue et c’est pourquoi c’est Dieu qui le tient personnellement, pour nous laisser la vérité relative que nous manions à notre guise et selon nos humeurs et nos caprices ». 




La rédaction de leral.net