leral.net | S'informer en temps réel

Aymérou Gning corrige Mimi Touré

La série de réactions se poursuit après la sortie d’Aminata Touré sur le montant recouvré dans la traque aux biens mal acquis. Cette fois, c’est le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar, qui monte au créneau. Aymérou Gning estime qu’il faut s’en tenir au communiqué du Gouvernement et, a considéré que les propos de l’ancien Premier ministre sont tout simplement politiques.


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Décembre 2017 à 18:05 | | 0 commentaire(s)|

Aymérou Gning corrige Mimi Touré
« La déclaration que le Gouvernement a faite sur ce dossier de la traque des biens mal acquis est béton; il dit que nous avons inscrit 152 milliards de francs », a-t-il recadré ce samedi.

Aymérou Gning poursuit : « maintenant le débat de 200 milliards de francs animé par l’ancien Premier ministre, qui était aussi ministre de la justice et responsable de haut rang de notre Parti, se comprend. Son discours n’était pas un discours comptable. C’est un discours politique qui a intégré les sommes qui ne sont pas encore recouvrées et dont la comptabilité publique ne peut pas tenir compte ».
 
Sur Rfm, le parlementaire pense qu’il faut laisser le temps au temps, s’en tenir aux 152 milliards de francs actuels et se dire qu’avec l’évolution des choses, peut-être qu'en 2018, on verra une loi rectificative quand des biens seront mis en vente et qu’il y aura de l’argent pour qu’on puisse les intégrer.

A l’en croire, « la comptabilité ne peut pas intégrer des immeubles…elle intègre de l’argent. Quand on parle de données comptables, il faut être précis et dans ce domaine, personne n’a le droit de dire des choses à l’aveuglette ».

Aymérou Gning a fait cette déclaration à Bignona (sud), au cours d’une rencontre de mobilisation des troupes de la majorité en perspective de la prochaine élection présidentielle.





 
Leral.net
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos