Babacar Gaye sur la décision de rémunérer les chefs de village, « Macky Sall cherche à les corrompre »

Le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), Babacar Gaye a qualifié la décision du président Macky Sall d’accorder à nouveau un salaire au chef de village qu’il avait dévalorisé dès son accession au pouvoir, d’une errance politique. Toutefois, il ne se fait pas d’illusion, car, dit-il, "Macky Sall est un président de reniements".


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Avril 2017 à 12:01 | | 0 commentaire(s)|

Le président de la République vient corroborer les analystes politiques qui lui reprochent de « faire du Wade sans Wade ». Le chef de l’Etat a annoncé lors de son discours à la veille de la fête de l’Indépendance, une décision qui dénote de son reniement à son programme Yoonu Yokuté sous-tendu par une gestion sobre et vertueuse.

En effet, le chef de l’Etat qui feint d’oublier qu’il avait retiré aux chefs de village leurs émoluments que Me Wade leur avait accordés, a décidé avant-hier de les rémunérer à nouveau. « Dans la même esprit de développement solidaire et inclusif, j’ai demandé au gouvernement d’étudier les conditions de rémunération des Chefs de village, qui, en tant que relais indispensables de l’administration, exercent une mission de service public, souvent à leur propre charge », a soutenu le président Macky Sall lors de son adresse à la Nation. Ce rétropédalage n’est rien d’autre selon le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), Babacar Gaye que « de l’errance politique ».

A en croire Babacar Gaye, le fait que le président Macky Sall qui avait supprimé les émoluments des chefs de Village revienne sur sa décision, montre qu’il n’a pas de vision. « Le président Macky Sall est en train de faire de la politique politicienne sur la misère du peuple et des chefs de village », dénonce-t-il. Maintenant, dit-il, il appartient aux concernés de comprendre la manœuvre et apporter la réplique à la hauteur de l’affront.

« On ne doit pas jouer avec l’Etat. Le président Macky Sall continue de se dédire sur beaucoup de questions. C’est un président de reniements et il en reste d’autres », regrette le porte-parole du Pds. Pour l’ancien président du Conseil régional de Kaffrine, il ne peut rien faire sans copier Me Abdoulaye Wade qui avait beaucoup réfléchi avant d’écrire sa vision du Sénégal. « Le président Sall ne peut faire autrement que de copier la vision de Wade. Il nourrit d’ailleurs le complexe de Me Wade parce qu’il n’a pas de talent, de compétence », déclare M. Gaye.

A l’en croire, le Pds n’est pas surpris parce qu’il connait l’homme. « Ce reniement prouve aux chefs de village que le Président Wade voulait leur donner un statut digne de ce nom que le Président Sall leur avait retiré. Maintenant les chefs de village doivent comprendre qu’il cherche à les corrompre », se désole Babacar Gaye.

L’ancien président du groupe parlementaire des libéraux, Doudou Wade abonde dans le même sens que son frère de parti et écrit ceci sur sa page Facebook : « Alors qu’il a dévalorisé les chefs de village dès son accession au pouvoir en 2012 en retirant leurs avantages (Ndlr, 19 juillet 2011 Wade sucre les chefs de village : un statut, un salaire des billets de pèlerinage, des voitures), le gouvernement du Sénégal prépare un statut pour le chef de village » ; pour rappel, l’ancien Président, Me. Wade avait décidé d’intéresser les chefs de village à l’occasion d’une audience qu’il avait accordée à près de 2000 délégués représentant les 17 835 villages officiellement recensés par le ministère de l’Intérieur.

L’As