leral.net | S'informer en temps réel

Babacar Ndiaye, Président FSBB : « Je n’ai pas les mots pour parler »

C’est un président de la Fédération sénégalaise de basket-ball (FSBB) très ému qui s’est prêté aux questions de IGFM, dimanche soir, après la première victoire des Lionnes en Coupe du monde. Me Babacar Ndiaye fait étaler ses sentiments dans cet entretien.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Septembre 2018 à 09:18 | | 0 commentaire(s)|

Babacar Ndiaye, Président FSBB : « Je n’ai pas les mots pour parler »
Babacar Ndiaye, Président FSBB : « Je n’ai pas les mots pour parler »
Quels sentiments vous animent après cette première victoire du Sénégal en Coupe du monde ?

Je voudrais d’abord féliciter les joueuses pour la qualité du match qu’elles ont livré aujourd’hui (hier). Je félicite aussi l’encadrement technique, à sa tête, l’entraîneur Cheikh Sarr. Je n’oublie pas l’encadrement administratif. C’est la victoire de tout le monde.
C’est la première fois, dans l’histoire du basket-ball féminin sénégalais, que nous obtenons une victoire en phase finale de Coupe du monde. C’est un travail de qualité qui est fait. C’est l’Afrique qui est entrain de réduire le gap qui le séparait du niveau monde, c’est important.

Vraiment, aujourd’hui, le peuple sénégalais doit être fier de ses «Lionnes». Maintenant, il reste un autre match à jouer, il ne faut pas tomber dans l’euphorie. Mardi, on va jouer contre la Chine. Mais d’ores et déjà, on est déjà qualifié pour le deuxième tour.
C’est le premier qui se qualifie pour les quarts de finales et les deux autres vont se retrouver dans un mini-championnat pour rejoindre les quarts. La Lettonie a deux défaites et va rencontrer les Etats-Unis, lors de son dernier match. Normalement, elle est éliminée. Franchement, je suis content pour cette victoire.

Comment cet exploit a été réalisé ?
Ce résultat est le fruit du travail de tout le monde, des efforts conjugués entre le ministère des Sports et la fédération. Je profite de l’occasion pour remercier le ministre Matar Ba qui nous a mis dans des conditions de performances. Le président de la République a appelé à la fin du match pour féliciter les joueuses et l’encadrement technique. C’est très important, le peuple sénégalais est entrain de jubiler actuellement. C’est ça aussi le rôle du sport. Je dis bravo aux «Lionnes».

Est-ce à dire que la famille du basket est unie ?
Je profiterais de l’occasion pour demander à toute la famille du basket de se réunir autour de l’essentiel. L’essentiel, c’est le Sénégal. Maintenant, certains gens peuvent avoir des ambitions personnelles. Le moment venu, ils auront le droit d’afficher leurs ambitions personnelles. Ce que nous venons de faire l’a été pour le compte du Sénégal. Si toute la famille du basket est unie, on peut atteindre tous les résultats. Vraiment, aujourd’hui, je n’ai pas les mots pour parler. Je remercie les journalistes qui sont venus massivement couvrir l’événement.

Quel commentaire faites-vous sur le coaching de Cheikh Sarr ?
Le coach m’a dit qu’il accorde la même importance à tous les matches, lorsqu’on lui a demandé de ne pas trop se focaliser sur le match contre les USA. Et sa réponse était que les Etats-Unis gagnent par un large écart de plus de 50 points, ça va démoraliser les joueuses. Donc, il a choisi de faire tourner le banc pour réussir une bonne prestation. Il faut dire que son plan s’est avéré juste. C’est pourquoi nous le félicitons et encourageons à aller de l’avant. Maintenant, il ne reste qu’à prier que contre la Chine, mardi, les résultats puissent suivre.

Justement, comment faut-il aborder ce match ?
Maintenant, il faut aller se reposer et aller préparer le match de mardi. Tout en sachant que quel que soit le résultat, on est qualifié pour le deuxième tour. Mais il faut également gérer les efforts physiques pour le match qui ouvre les portes des quarts de finale.

IGFM



Cliquez-ici pour regarder plus de videos