leral.net | S'informer en temps réel

Bamba Fall répond à Tanor et Cie: "Ils veulent nous divertir..."


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Octobre 2017 à 15:52 | | 0 commentaire(s)|

Bamba Fall rit sous cape de la décision prise par le Secrétariat exécutif national. Pour lui, c’est encore un de ces ballons de sonde que le Parti socialiste a l’habitude de lancer, pour se tirer de situations compliquées.

«C’est un ballon de sonde pour essayer de nous dévier de l’essentiel, à savoir le combat pour la libération de Khalifa Sall que nous menons actuellement. Ils veulent nous divertir, en sachant pertinemment qu’on n’a plus le temps pour des détails. Si ce qu’ils disent est vrai, ils n’ont qu’à nous adresser la lettre qui matérialise notre exclusion», laisse entendre Bamba Fall, qui explique que pour procéder à l’exclusion, dans un parti comme le Parti socialiste, il faut d’abord « être entendu par la commission de discipline ».

Bamba Fall de jurer que non seulement ils n’ont jamais été entendus par une quelconque commission de discipline, mais ils n’ont reçu aucune notification à ce sujet. «Le Bureau politique ne peut pas nous exclure. Il n’est pas légitime. Le Secrétariat exécutif national non plus, n’est pas une instance habilitée à prononcer une exclusion», déclare-t-il, interrogé par le quotidien « Les Echos ».

Le maire de la Médina d’embrayer : «nous considérons qu’ils ont trahi l’esprit de Senghor. Ils ont trahi l’esprit du socialisme», cogne-t-il. Pour enchaîner : «désormais, ils votent la couleur marron-beige pour chaque élection», dit-il.

Bamba Fall, qui a visiblement une piètre opinion de ses camarades restés aux côtés d’Ousmane Tanor Dieng, de les accuser de jouer le jeu de l’Apr, pour maintenir Khalifa Sall en prison.

«Cette décision, nous la considérons comme une simple rumeur, parce que, jusqu’à présent, nous sommes des responsables du Ps et membres du Bureau politique. Celui qui a parlé d’ailleurs, c’est le secrétaire permanent. Pas le secrétaire général du parti…

Nous attendons d’ailleurs la notification. Nous avons repris les vendredis rouges et ils ont pris peur. Aussi, il y a le fait que Barthélemy a déclaré sa candidature et ils ne sont pas prêts d’organiser le prochain congrès, pour le renouvellement du parti. Ils croient pouvoir nous apeurer, nous amener à renoncer à notre candidature à la tête du parti. Mais, c’est mal nous connaître
», riposte Bamba Fall.



Les Echos








Hebergeur d'image