leral.net | S'informer en temps réel

Barthélémy Dias:"Macky Sall doit se regarder devant le miroir au réveil. Ceux qui, en 2000, étaient locataires..."


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Février 2017 à 12:35 | | 0 commentaire(s)|

La convocation de Khalifa Sall à la Dic pour des malversations présumée révulse le maire de Mermoz/ Sacré Coeur, Barthélémy Dias, qui continue de croire que "c'est un complot politique auquel s'est associé la direction du Parti socialiste". "Ces fonds dont parle pour essayer de salir l'image de Khalifa Sall ont vocation bien précise:l e social. Le social est une compétence transférée. Ces fonds ont été instaurés à l'époque par le Président Senghor et a été confirmé par les Président Abdou Diouf et Abdoulaye Wade", a rappelé M. Dias.

"Depuis 1983, a-t-il dit Khalifa Sall a été maire, ministre député. Il n'a pas un patrimoine qui puisse choquer un quelconque sénégalais" . Au contraire, note-t-il "le patrimoine du Président Macky Sall qui a été évalué à 8 milliards commence à choquer plus d'un. Macky Sall et certains de ses proches qui cherchent à nous chercher des poux, doivent se regarder devant le miroir au réveil. Ceux qui, en 2000, étaient locataire, et en 2012, se permettent de déclarer 8 milliards, ont plus besoin de justifier leur fortune, qu'un Khalifa Sall, maire de Dakar, qui aujourd'hui, habite dans un appartement où il est toujours en locataire".

Parlant de "convocation politique", l'audition aujourd'hui à la Dic, du maire de Dakar, Barthélémy est d'avis que c'est une "réponse politique" qui peut le faire sortir de là. Ainsi, "je voudrais dire au Président Macky Sall , que là , nous ne sommes pas dans le cas Bamba Fall ou de celui de Barthélémy Dias. S'il touche à ce qu'il ne doit pas toucher, il saura qu'il a touché à ce qu'il ne devait pas toucher. Je lui rappelle que tous les acteurs du 23 juin sont toujours vivants. S'il a envie d'anticiper le combat, il est libre de le faire. S'il s'aventure à toucher à Khalifa Sall, il saura qu'il a touché au maire de Dakar. Il y a des choses qui ne passeront pas. Nous avons en face de nous un régime qui cherche à tester la température du pays. Nous lui laissons le soin de continuer à la tester. Mais qui cherche, trouve", avertit le maire de Mermoz/ Sacré-Cœur.

(Source: Vox Populi)
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos