leral.net | S'informer en temps réel

Barthélémy Dias, à propos de l’appel au dialogue de Macky : « Qu’on libère d’abord Khalifa Sall »


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Septembre 2017 à 21:37 | | 0 commentaire(s)|

«Il est hors de question pour nous de dialoguer avec des conditions de chantage. Le dialogue, pour ce qui nous concerne, c’est-à-dire ceux qui se sont aujourd’hui battus autour de Khalifa Sall, ne se fera qu’à la condition que la prise d’otage qui est exercée sur Khalifa Sall, cesse. Qu’on libère d’abord Khalifa Sall. Ensuite, nous pourrons nous asseoir et discuter de façon objective, constructive et concrète. Mais, on ne peut pas accepter de discuter dans un contexte de prise d’otage et de chantage ».

C’est Barthélémy Dias, interrogé par Seneweb, qui répond en ces termes au dialogue lancé par le chef de l’Etat, Macky Sall, le jour de la Tabaski. A l’instar des libéraux, le maire de Mermoz/ Sacré-Cœur a posé ainsi un préalable : la libération de son mentor.

Poursuivant, Dias-fils qui doute de la sincérité de l’appel présidentiel au dialogue, de renchérir : «à titre personnel, je ne considère pas cet appel du président Macky Sall comme un appel sérieux. Maintenant, je pense que la République est au-dessus de nous, nous avons comme responsabilité en tant qu’acteurs politiques, d’être des personnes civilisées. Je crois que nous ne pouvons pas prétendre vouloir diriger le Sénégal et refuser de discuter. Mais, il est hors de question, pour nous, de discuter, d’échanger avec l’actuel régime dans des conditions de chantage et de prise d’otage ! Si Khalifa Sall n’est pas libéré, nous ne prendrons part à un quelconque dialogue, qu’il soit sincère ou pas ! »

Le président de la République avait profité de la prière de Tabaski pour appeler les uns et les autres au Dialogue. Selon Macky Sall, le pays ne peut être développé si les uns et les autres ne se parlent pas.








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image