leral.net | S'informer en temps réel

Bataille pour le contrôle de Dakar: Ce sera avec la coalition gagnante de Me Wade

La coalition gagnante Wattu Senegaal est à fond dans les préparatifs pour les élections législatives du 30 juillet prochain. En dépit des efforts pour une bonne organisation du retour du Pape du Sopi au Sénégal, il nous revient qu’elle reste également très concentrée sur la bataille de Dakar.


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Juillet 2017 à 16:56 | | 0 commentaire(s)|

Lors d’une réunion tenue la semaine passée, à la Permanence Oumar Lamine Badji, il nous revient que la reconquête de Dakar (perdue en 2009) a occupé une bonne partie de l’intervention des camarades du pape du Sopi.

Celui qui s’est le plus illustré dans cette affaire de travailler à reconquérir la capitale des mains de Khalifa Ababacar Sall, actuellement en prison, c’est Bara Sall de Bokk Gis-Gis. Le responsable de l’opposition dans le populeux quartier de Grand Médine, rapportent nos sources, dit en effet, que si c’est le président de la République qui peut demander à ses hommes de se surpasser, de vendre moutons et chèvres pour remporter ces élections, l’opposition ne doit pas être en reste.

Elle doit, de son point de vue, mettre tout ce qu’elle a dans cette bataille. Dans la bataille de Dakar, parce qu’après Khalifa Sall, c’est à la coalition gagnante qu’il revient, logique pour logique, de régner en maître dans la capitale.

«Nous ne devons pas être en marge de ce combat pour le contrôle de la capitale», a dit Bara Sall, en réunion d’installation du Comité électoral. Avant d’ajouter : «depuis que nous l’avons perdue en 2009, il nous est pratiquement impossible de la récupérer et pourtant, c’est nous, en 2014, qui avions participé à réélire celui qui gère cette ville de main de maître.

S’il ne peut pas, c’est à nous qu’il revient d’empêcher à ces gens du pouvoir de mettre la main dessus. Nous devons travailler à récupérer Dakar. Après celui qui gère actuellement, c’est à nous qu’il devrait revenir de conduire les destinées de la capitale sénégalaise
».

Ndiouga Sakho, en stratège

Mais, en attendant d’en arriver là, Ndiouga Sakho, dit-on, qui a pris la parole à cette rencontre, soutient que la première chose à faire, c’est de mutualiser les forces de la coalition, d’aller vers la mise en place «d’une task force qui va se réunir tous les jours pour faire le point, par rapport à l’organisation méthodique et stratégique de la coalition».

Et ainsi, selon nos sources, il a proposé que les gens réfléchissent à un plan média pour la communication. Une Commission de veille médiatique. Mais aussi de réfléchir à des visites de proximité et de plans d’occupation du terrain durant cette campagne.

Conscient des problèmes, Moussa Diakhaté aurait proposé de mettre en place une commission des sages de la coalition, pour que ces derniers puissent aller s’il le faut, parler aux frustrés des investitures et récupérer les mécontents.

Joseph Sarr désigné coordonnateur de campagne de la coalition

Avant de se quitter, soufflent nos sources, Joseph Sarr a été désigné coordonnateur de campagne de la coalition. Il a comme premier vice-président Bara Sall de Bokk Gis Gis, comme deuxième vice-président, un membre d’Aj/Pads de Mamadou Diop Decroix et troisième, un militant de Tekki.

Gnagna Touré a été bombardée Trésorière générale de la coalition et Ndiouga Sakho, chargé de gérer la Commission stratégie et orientation politique.


Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos