leral.net | S'informer en temps réel

Bombardier, sur l'affiche du 5 mai à Genève: "A l'issue du combat, Rocky n'osera plus prononcer mon nom"

Corriger un adversaire trop bavard et s'ouvrir les portes du sport MMA (arts martiaux mixtes), tel est le pari fou de Bombardier. Le Roi des arènes du Sénégal veut marcher sur Rocky Balboa, le 5 mai (et non le 6 comme précédemment annoncé), à Genève, pour aller à la conquête de l'Amérique.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Janvier 2018 à 12:35 | | 0 commentaire(s)|

Bombardier, sur l'affiche du 5 mai à Genève: "A l'issue du combat, Rocky n'osera plus prononcer mon nom"
En chômage depuis l’échec de son combat contre Eumeu Sène, Serigne Dia alias «Bombardier» va faire du MMA cette année. Lui qui avait reçu des propositions de deux promoteurs, est tombé d’accord avec l’un d’eux, en l’occurrence le Jordanien Raid Salah, un ancien champion de la MMA, pour un duel contre Rocky Balboa programmé le 5 mai dans la mythique salle du Geneva Arena, en Suisse.

Selon, le Roi des Arènes, trois raisons l'ont poussé à accepter d’affronter Rocky Balboa en MMA (Arts martiaux mixtes) le 5 mai prochain à Genève, en Suisse: « Rocky Balboa n’a cessé de me défier (…). Ce combat est un règlement de comptes. C’est une occasion de le faire taire pour toujours. Je vais lui donner une leçon, pour qu’à l’issue du combat, il n’osera plus jamais prononcer mon nom.»

Dans le même chapitre, l'enfant de Mbour déclare : « Je m’étais engagé pour un combat contre Eumeu Sène qui m’a valu deux saisons blanches. Malheureusement, le promoteur n’a pas été en mesure d’honorer ses engagements. Ne pouvant pas continuer à attendre, j’ai saisi cette opportunité pour gagner ma vie ».

Pour conclure, Bombardier livre que ce combat sera pour lui une occasion de faire une belle carrière: "Je veux après ma carrière, que les gens disent "Bombardier a été le Roi des arènes, le premier Sénégalais à gagner à Bercy en lutte avec frappe, le premier champion sénégalais à s'imposer en MMA. je veux servir d'exemple aux générations futures", conclut-il.






L'Observateur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos