leral.net | S'informer en temps réel

Burkina : Kemi Seba expulsé après des propos sur les Présidents Kaboré, Macky Sall et Cie

L’activiste panafricain Kemi Seba a été arrêté dans la nuit du samedi 21 décembre 2019 au Burkina avant d’être expulsé du pays. Il paie pour ses propos tenus contre les présidents de la sous-région lors d’une conférence publique tenue samedi 21 décembre 2019 à l’Université de Ouagadougou.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Décembre 2019 à 09:03 | | 0 commentaire(s)|

Le président d’Urgences panafricanistes avait vivement critiqué les chefs d’Etats de la sous-région ( Macky Sall, Alassane Ouattara, Mahamadou Issoufou, IBK et Roch Kaboré), qualifiés d’être des « marionnettes » à la solde de la France.

Le reproche de Kémi Séba au président Roch Kaboré qui a entraîné son expulsion


Celui-là même qui est considéré par ses proches comme « le cauchemar » de la Françafrique, n’a pas été avec le chef de l’Etat burkinabè, Roch Kaboré. Il lui reproche d’être « téléguidé » par le président français, Emmanuel Macron, « qui a l’âge de son fils ». Plus loin dans son propos, il qualifiera Roch Kaboré de « passoire politique qui n’a pas le courage de défendre le peuple comme il le devrait ». Même si Kémi Séba considère Blaise Compaoré, comme « l’un des plus grands traîtres de l’histoire », il dit être convaincu qu’il est « plus capable de protéger le Burkina Faso ». « Le président Kaboré doit réfléchir à cela. Nous t’aimons président Kaboré mais si tu ne prends pas tes responsabilités, nous allons te châtier aussi », prévient le conférencier.

Après ces propos, rapporte le site lefaso.net, des jeunes du parti au pouvoir en colère ont attaqué dans la nuit du samedi à dimanche, le domicile de Hervé Ouattara, ancien président du CAR (Citoyen africain pour la renaissance), proche de Kémi Seba. Mais la gendarmerie a réussi à les disperser. Kémi Séba sera arrêté plus tard dans son hôtel avec son assistant puis expulsé vers une destination inconnue.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos